Incendie mortel dans l'Eure : une troisième petite fille décède

© Lou BENOIST / AFP

C'est un Noël tragique qu'a vécu une famille dans sa résidence secondaire en Normandie, à Selles, dans l'Eure. Quatre générations d'une même famille étaient rassemblées pour fêter Noël, quand le feu a éclaté dans la maison dans la nuit du 23 au 24 décembre.

Les grands-parents, propriétaires de la maison, l'arrière-grand-mère de 92 ans, un couple et leurs deux enfants ont réussi à sortir avant d'être touchés par les flammes. Trois autres jeunes enfants, en revanche, sont restés prisonniers de l'incendie. Leurs parents n'étaient pas présents cette nuit-là. Les deux plus jeunes (7 et 11 ans) sont morts sur le coup. La troisième petite fille (13 ans) a été extirpée vivante du brasier par les pompiers, mais en état d'arrêt cardio-respiratoire.

Elle a été immédiatement évacuée par hélicoptère à l'hôpital Trousseau, à Paris. Mais elle a succombé hier à ses blessures, a indiqué le parquet d'Évreux à l'AFP.

Une probable cause accidentelle

L'enquête est en cours pour déterminer la cause de l'incendie et les raisons de la mort des enfants. C'est le grand-père qui aurait, le premier, découvert l'incendie et alerté les secours.

Pour le moment, la piste de l'accident est privilégiée, aucun indice ne laisse penser à une action préméditée. Sandrine Ballanger, procureure adjointe à Évreux, a déclaré à l’AFP que des expertises techniques sont en cours, mais qu'elles "prendront du temps".


Retrouvez cet article sur ParisMatch