Publicité

Inaction climatique, nouveau système stellaire et empreintes de 210 millions d'années : l'actu des sciences en ultrabrèves

Au sommaire des ultrabrèves du 30 novembre 2023 : les compagnies pétrolières accusées d'inaction climatique lors de la COP28, la découverte d'un nouveau système stellaire particulier et des empreintes vielles de 210 millions d'années à l'origine encore inconnue.

L'actu des sciences du 30 novembre 2023 c'est :

En nature et environnement : COP28 : les compagnies pétrolières accusées d’inaction climatique.

  • Les compagnies pétrolières, pesant pour 3,2 mille milliards d'euros de chiffres d'affaires mondial, viennent d'être critiquées par l'Agence Internationale de l'Énergie pour leur manque d'actions en matière climatique.

  • Les entreprises des énergies fossiles ne représente que 1 % des investissements dans la transition vers les énergies renouvelables, dont 60 % viennent des quatre plus grandes entreprises du secteur.

  • Un secteur d'activité dont la valeur devrait diminuer de 25 % à 60 % (selon l'AIE) si les pays signataires réussissent à rester sous la barre des 1,5°C.


En espace : Découverte d'un nouveau système de six planètes en résonance.

  • Dans la constellation de la Chevelure de Bérénice, à plus 100 millions d'années-lumière de nous, une étoile possède un système planétaire dans lequel les planètes sont dites en résonance.

  • Un phénomène rare dans l'Univers, cela représenterait 1 % des systèmes planétaires, mais reste observable proche de nous, car c'est le cas des lunes de Jupiter.

  • La résonance planétaire étant un phénomène pouvant se perdre à la moindre perturbation, l'âge du système stellaire découvert, environ un milliard d'années, intrigue les chercheurs.


En archéologie : Mais quel animal a bien pu faire ces empreintes il y a 210 millions d'années ? Le mystère perdure.

  • Dans de nombreux sites fossilifères, des empreintes de pas présentant trois doigts ont été retrouvées, leur origine reste inconnue.

  • Des chercheurs ont pu distinguer deux morphologies dans ces empreintes, certaines provenant de dinosaures non aviens et d'autres se rapprochant de la morphologie de celle des oiseaux.

  • L'origine de ces traces reste mystérieuse vu que ces fossiles sont 60 millions d'années plus âgés que le premier fossile d'oiseau connu.


En high-tech : Robot et humains : qui se ressemblent trop s’assemblent mal.

  • Des chercheurs lillois ont [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi