Publicité

"Inacceptable": la Russie dénonce les frappes israéliennes contre le Hezbollah en Syrie

La diplomatie russe a accusé vendredi 29 mars Israël d'avoir mené des frappes "catégoriquement inacceptables" en Syrie, dénonçant des conséquences potentiellement "dangereuses" pour la région.

"De telles actions agressives contre la Syrie, qui constituent une violation flagrante de la souveraineté de ce pays et des normes fondamentales du droit international, sont catégoriquement inacceptables", a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, dans un communiqué.

"Nous condamnons fermement ces actes de provocation armée, lourds de conséquences extrêmement dangereuses dans le contexte d'une forte détérioration de la situation dans la zone du conflit israélo-palestinien".

Combattants du Hezbollah tués

Au moins 42 soldats syriens et combattants du Hezbollah libanais ont été tués dans des frappes israéliennes vendredi à Alep, dans le nord de la Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Contactée par l'AFP, l'armée israélienne a répondu "ne pas commenter" ces informations de presse.

Israël a intensifié ses frappes en Syrie depuis le début de la guerre contre le Hamas dans la bande de Gaza, ciblant notamment des positions du Hezbollah, un allié du mouvement palestinien, du régime syrien et de l'Iran, tous des ennemis jurés d'Israël.

Parallèlement, Israël et ce mouvement libanais se livrent à des échanges de tirs quotidiens le long de la frontière israélo-libanaise depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza, déclenchée par l'attaque menée par le Hamas le 7 octobre en Israël.

Article original publié sur BFMTV.com