Publicité

Inédit ! Le bébé du grand requin blanc a été filmé pour la toute première fois

Jamais un juvénile de grand requin blanc n'avait été photographié. C'est chose faite avec ce bébé de "quelques heures, un jour au maximum", estime le biologiste de l'université de Californie à Riverside Phillip Sternes, à propos de ces images prises avec le vidéaste Carlos Gauna.

9 juillet 2023. Une journée de plus sur la plage, pour le biologiste Phllip Sternes et le vidéaste Carlos Gauna. Il n'est pas question de farniente, mais d'observations scientifiques. Le duo a l'habitude de scruter les requins au large de la côte californienne : Gauna est un orfèvre de la prise de vue par drone, et il a au compteur des milliers d'heures passées à dénicher des ailerons aux quatre coins du monde. Sa chaîne YouTube "The Malibu Artist" regorge d'images stupéfiantes de grands requins blancs nageant paisiblement à proximité de bateaux, paddles, et autres kayaks.

Mais ce 9 juillet n'est pas un jour comme les autres. Car soudain, dans ces eaux au large de Santa Barbara (Etats-Unis), une intrigante forme apparaît au viseur du drone. Un animal de 1,5 mètre de long environ. Tout blanc. "Nous avons agrandi les images, les avons mises au ralenti, et avons réalisé que la couche blanche se détachait du corps pendant qu'il nageait, explique Phllip Sternes, chercheur à l'université de Californie à Riverside. Je crois que c'était un nouveau-né de requin blanc qui perdait sa couche embryonnaire."

Découvrir un bébé requin blanc : "J'en suis tombé de ma chaise d'excitation !"

Adulte, le grand blanc ne l'est — blanc — que sur le ventre, le dos donnant dans le gris. Le découvrir aussi immaculé que l'agneau venant de naître a été un choc : "J'en suis tombé de ma chaise d'excitation, je n'avais jamais rien vécu de tel jusqu'à présent !", raconte Sternes à Sciences et Avenir. Car jamais un bébé requin blanc n'avait été filmé jusqu'à présent. Ni simplement observé, d'ailleurs. Prises par un journaliste, ces images auraient tout d'un scoop. Dans une perspective scientifique, c'est une mine de renseignements sur la physiologie de Carcharodon carcharias et de ses juvéniles.

MÉGALODON. Des plus grands aux plus petits, ceux d'hier comme d'aujourd'hui, Phillip Sternes s'intéresse à tous les requins : il est l'auteur principal d'une récente étude qui suggère que le mégalodon, squal[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi