Publicité

"Un pas important": Joe Biden salue le redémarrage des institutions en Irlande du Nord

Le président américain Joe Biden a salué samedi le redémarrage des institutions en Irlande du Nord qui étaient bloquées depuis deux ans, évoquant un "pas important" pour l'avenir de la province.

"Je salue et soutiens fermement le rétablissement de l'exécutif et de l'Assemblée d'Irlande du Nord au (palais de) Stormont, et je félicite les dirigeants politiques d'Irlande du Nord d'avoir pris les mesures nécessaires pour rétablir ces institutions fondamentales", a affirmé Joe Biden dans un communiqué.

Il a dit espérer que ce "retour à la stabilité d'un gouvernement de partage du pouvoir renforce les dividendes de la paix, rétablit les services publics et qu'il continue à s'appuyer sur les immenses progrès réalisés au cours des dernières décennies".

Michelle O'Neill désignée Première ministre

Aussitôt le redémarrage des institutions annoncé, la cheffe de file du Sinn Fein nord-irlandais, Michelle O'Neill, âgée de 47 ans, a été désignée Première ministre, une première pour la province.

Les institutions de la province étaient bloquées depuis deux ans en raison du boycott des unionistes du Democratic Unionist Party (DUP) pour s'opposer aux dispositions commerciales post-Brexit qu'ils dénonçaient comme une menace sur la place de l'Irlande du Nord au sein du Royaume-Uni.

Des mois de négociations

Après des mois de négociations avec le gouvernement britannique, les unionistes ont annoncé leur décision cette semaine de mettre fin à leur boycott. Celui-ci entraînait la paralysie de l'Assemblée et de l'exécutif local, où le pouvoir est partagé entre les unionistes - attachés au maintien de l'Irlande du Nord dans le giron britannique - et les républicains.

Le président américain, aux origines irlandaises, s'était rendu en avril dernier en Irlande du Nord, à l'occasion du 25e anniversaire de l'accord de paix dit du Vendredi saint qui a mis fin à trois décennies de violences.

Article original publié sur BFMTV.com