Immigration. L’Espagne en appelle à l’UE pour gérer la crise aux Canaries

El País (Madrid)
·1 min de lecture

L’Espagne a demandé à l’UE d’allouer des fonds au Maghreb, au Sahel et à l’Afrique de l’Ouest, d’où provient l’essentiel des immigrés clandestins qui entrent sur le territoire espagnol, afin d’y renforcer la sécurité sur place. Le pays entend, par la même occasion, influencer la future politique migratoire européenne, note El País.

Face à la crise migratoire dans les îles Canaries, l’Espagne sonne l’alarme. La ministre des Affaires étrangères, Arancha González Laya, a encouragé l’Union européenne (UE) à allouer davantage de fonds au Maghreb, au Sahel et à l’Afrique de l’Ouest pour freiner les vagues migratoires qui entrent en Espagne, révèle le quotidien El País, dimanche 31 janvier. Plus de 20 000 personnes originaires de ces zones ont rejoint clandestinement les Canaries au cours de l’année 2020.

À lire aussi: Reportage. Du sud du Maroc aux Canaries : le principal couloir maritime de la vague de migrants

Aussi, l’Espagne propose à l’UE “une stratégie transversale avec des financements suffisants pour couvrir toute cette zone géographique, ainsi qu’un renforcement des dispositifs de sécurité, de la diplomatie économique et des relations bilatérales au plus haut niveau”, développe le quotidien le plus lu d’Espagne.

Cette méthode se rapproche de ce que Madrid peut faire avec des pays comme la Mauritanie, le Sénégal, la Gambie ou le Maroc, à savoir

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :