Publicité

Immigration : Gérald Darmanin annonce « la fin du droit du sol » à Mayotte

Une « mesure forte » en réponse à la crise migratoire. À peine arrivé à Mayotte, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé la fin du droit du sol sur l’île. « Le président de la République m’a chargé de dire aux Mahorais que nous allons prendre une décision radicale qui est l’inscription de la fin du droit du sol dans une révision constitutionnelle », a déclaré le locataire de Beauvau, cité par Le Monde.

À lire aussi Christian Rodriguez au JDD : « À Mayotte, il reste beaucoup à faire »

« Il ne sera plus possible de devenir Français si on n’est pas enfant de parents français », a ainsi souligné Gérald Darmanin. Ce faisant, le gouvernement entend couper « l’attractivité qu’il y a dans l’archipel mahorais ». Toutefois, le ministre de l’Intérieur a précisé que cette décision ne concernera que le département français de l’océan Indien. « C’est une mesure forte, nette, radicale qui sera évidemment circonscrite à l’archipel de Mayotte, il ne s’agit pas de le faire à d’autres territoires de la République », a-t-il indiqué.

Un « projet de loi d’urgence » pour Mayotte

Cette annonce signe également la fin des visas territorialisés. « Puisque nous aurons beaucoup moins de titres de séjours et que nous n’aurons plus la possibilité d’être français lorsque l’on vient à Mayotte, les visas territorialisés n’ont plus lieu d’être », a ainsi affirmé le ministre de l’Intérieur. Ces mesures législatives annoncées par Gérald Darmanin seront actées dans un « projet de loi ...


Lire la suite sur LeJDD