Immigration. Ce que le Canada prévoit pour les travailleurs et les étudiants étrangers

Courrier Expat (Paris)
1 / 2

Immigration. Ce que le Canada prévoit pour les travailleurs et les étudiants étrangers

Ottawa affirme que l’immigration va jouer un rôle majeur une fois la pandémie passée, mais, avec un chômage qui monte en flèche au Canada, le gouvernement Trudeau ajoute dans la foulée que les quotas d’immigration pourraient changer à l’automne.

Malgré le contexte économique difficile, malgré la récession, le ministre de l’Immigration canadien, Marco Mendicino, indique dans les pages de La Presse qu’il croit dur comme fer au rôle des immigrants au Canada :

L’immigration, c’est fondamentalement des gens qui se réunissent pour bâtir un pays plus fort, c’est une valeur durable en laquelle je crois et j’ai confiance que les Canadiens y croient aussi, que nous verrons perdurer longtemps après que la Covid-19 sera derrière nousNous ne pourrions pas nourrir les Canadiens à un prix abordable sans les immigrants, nous ne pourrions pas soutenir nos travailleurs de première ligne sans immigration.”

Preuve de sa conviction : le ministre libéral avait publié au début de la pandémie, en mars, un plan d’immigration qui prévoyait accueillir les nombres record de 341 000 résidents permanents en 2020, 351 000 en 2021 et 361 000 en 2022.

Mais, depuis cette date, le Canada est entré en récession. Avec un taux de chômage qui atteint désormais un sommet presque historique et des difficultés de déplacement d’un pays à l’autre, le ministre a indiqué que ces chiffres seraient mis à jour cet automne.

Coup de pouce pour les travailleurs étrangers 

[...] Retrouvez cet article sur Courrier international

À lire aussi :