Publicité

Imiter le sommeil humain permettrait aux intelligences artificielles d’apprendre plus vite

Vous le savez, nous ne cesserons jamais de le répéter : le sommeil est une phase essentielle pour l'être humain. Sécrétions hormonales, régénération cellulaire (peau, muscle…), aide à la mémorisation... notre corps mais aussi et surtout notre cerveau n'en deviendra que plus performant grâce à ces périodes de repos qu'on leur accorde.

Des chercheurs de l’Université de Catane ont choisi de réitérer les effets du sommeil sur les intelligences artificielles. Bien évidemment, le repos n'existe pas pour l'IA, mais les scientifiques ont choisi de mettre en place une phase stratégique d’optimisation incorporée à la routine d’entraînement comparable à ce que peut nous apporter notre sommeil.

Cela permet d'éviter les risques d'oubli catastrophique. Sous ce terme alarmant se cachent les effets d'un système, une fois entraîné à maîtriser une nouvelle tâche, qui oublie comment exécuter une ou plusieurs taches ou concepts appris auparavant. Un problème important pour les intelligences artificielles.

Alors les chercheurs se sont inspirés de nos propres cerveaux. Il faut savoir que la nuit, notre organe, qui a stocké les informations emmagasinées toute la journée sous forme de souvenirs à court terme, en transforme certaines en souvenirs à long terme. C'est ce processus que les scientifiques ont souhaité mettre en place chez leurs intelligences artificielles.

Le résultat, sur une expérience où les IA devaient identifier certaines images, s'est avéré prometteur. La précision a grimpé de 2 à 12 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

5 choses à savoir sur le Mac d’Apple qui a fêté ses 40 ans
Quelle est la plus longue période qu'un humain ait passé dans l'espace ?
Peut-on aller plus vite que la lumière ?
On nous a menti : il n'y a pas 5, mais 9 sens chez l'humain
Pourquoi la banane a-t-elle plus de gènes que l'humain ?