Publicité

Les images aériennes du drame survenu à Gaza au passage d’un convoi d’aide humanitaire

Que s’est-il passé le 29 février dans le nord de Gaza, où, selon le ministère de la Santé du Hamas, plus de 110 Palestiniens sont morts et au moins 750 ont été blessés ? L’armée israélienne a reconnu des tirs mais “a attribué la plupart des morts à une bousculade”, rapporte The New York Times.

Le quotidien américain a tenté d’éclaircir les circonstances du drame en analysant trois vidéos, dont deux séquences aériennes filmées par des drones israéliens. Ces extraits en noir et blanc montrent des milliers de Palestiniens agglutinés autours de convois d’aide humanitaire, puis soudainement s’en éloigner et courir dans des sens différents.

“Selon l’armée israélienne, ces images montrent une bousculade qui a viré à la panique, mais la qualité et la durée très courte de la vidéo font qu’il est difficile de confirmer leurs dires”, commente le New York Times.

“Confusion”

La seconde vidéo fournie par Tsahal montre la présence de deux chars israéliens entourés d’une dizaine de corps sans vie à 400 mètres du convoi. Selon le porte-parole de l’armée israélienne, Daniel Hagari, ils étaient là “pour sécuriser le couloir humanitaire” afin que le convoi puisse atteindre sa destination. Aucun tir, sur cette vidéo, ne semble provenir de ces deux chars.

La dernière vidéo, filmée de la rue par une équipe d’Al-Jazeera, montre des coups de feu tirés alors que la foule se disperse. “On ignore quand cette vidéo a été filmée par rapport aux séquences des drones israéliens”, précisent les journalistes du New York Times.

“En revanche, on voit très bien des balles traçantes, un type de projectile spécialisé qui s’enflamme pour éclairer sa trajectoire, ce qui permet de mieux guider le tir. La source des tirs n’est pas visible sur les images, mais d’après la trajectoire ils proviendraient de l’endroit où sont positionnés les véhicules militaires israéliens, à un peu plus d’un kilomètre de distance.”

L’armée israélienne “a refusé de fournir des images non modifiées”, précise le New York Times, ce qui a “ajouté à la confusion entourant la série d’événements”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :