Publicité

Ille-et-Vilaine : jusqu'à deux ans de prison ferme pour le vol avec violences de cartes Pokémon

Le tribunal correctionnel de Rennes (Ille-et-Vilaine) a condamné, ce jeudi 1er février trois hommes pour le vol avec violences de dizaines de milliers de cartes Pokémon. Le butin était d'une valeur d'environ 100.000 euros selon son propriétaire.

Le tribunal correctionnel de Rennes a condamné, ce jeudi 1er février trois hommes à des peines allant de huit mois à deux ans de prison ferme pour le vol avec violences et le recel de dizaines de milliers de cartes Pokémon, d'une valeur d'environ 100.000 euros selon son propriétaire.

Le matin du 16 mars 2023, deux hommes s'étaient introduits au domicile de la victime en le rouant de coups, à Montfort-sur-Meu (Ille-et-Vilaine). L'un des agresseurs avait entendu parler d'une collection de cartes Pokémon d'une grande valeur, via une connaissance commune avec la victime.

Les deux prévenus ont exprimé des "regrets", disant avoir agi sur un "coup de tête", après avoir bu "deux-trois verres".

Maintenu au sol, frappé au visage ainsi qu'au thorax, la victime a été contrainte de guider les malfaiteurs qui cherchaient les cartes avec le plus de valeur marchande. Les deux hommes ont emporté "entre 10 et 20 sacs-poubelles de 120 litres, remplis de cartes", a-t-il rapporté.

100.000€ de préjudice

Le propriétaire estime qu'on lui a dérobé environ 100.000 cartes, d'une valeur de 100.000 euros, soit la moitié de sa collection selon lui. Certains de ces sacs se sont déchirés en raison du poids, permettant d'identifier les délinquants grâce aux empreintes digitales qu'ils ont laissées.

Le premier prévenu, âgé de 21 ans, qui a maintenu la victime au sol, l'a frappée et a donné des indications au deuxième voleur, a été condamné à deux ans de prison ferme.

Le deuxième mis en cause, 32 ans, originaire d'Albanie, a rempli les sacs avant de les charger dans une voiture de location. Il a lui écopé de deux ans de prison, dont un avec sursis.

Après avoir caché ce précieux butin dans un garage, un des agresseurs a demandé à son demi-frère de venir récupérer un sac et a ensuite revendu une partie des cartes sur internet, pour 392 euros. Il a été condamné à huit mois de prison ferme avec aménagement de peine, pour recel. Le reste du butin n'a pas été retrouvé.

Réparateur de téléphone mobile, le collectionneur dit avoir amassé depuis dix ans ces cartes, qu'il a méticuleusement classées dans son appartement, par catégorie et par valeur.

"Tout ce que j'ai gagné dans ma vie, je l'ai mis là-dedans. Des passionnés avec des collections comme la mienne, ça se compte sur les doigts d'une main", a dit la victime, qui suit, depuis les faits, un suivi psychologique et psychiatrique.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Une carte Pokémon très rare mise aux enchères pour 250 000 £