Publicité

Il fume dans son jardin, la police le prend pour un cambrioleur et l'arrête

C'est l'histoire surprenante d'un Lorientais, contrôlé au milieu de la nuit alors qu'il était dans son jardin, victime d'une insomnie.

L'homme a été arrêté dans son jardin par trois policiers (image d'illustration : Getty images)
L'homme a été arrêté dans son jardin par trois policiers (image d'illustration : Getty images)

Dans la nuit du 6 au 7 février, un habitant de Lorient (Morbihan) s'est fait contrôler par la police... au milieu de la pelouse de son jardin ! Il était 2h30 du matin et Stéphane, victime de douleurs chroniques et d'insomnies, n'arrivait pas à dormir. Attendant que son somnifère fasse effet, comme il le raconte au Télégramme, l'homme de 33 ans sort fumer une cigarette dehors.

Un contrôle sous la fenêtre de sa chambre

Trois personnes l'abordent en courant. "J’avais le dos tourné à la rue quand j’ai entendu le martèlement de plusieurs personnes en pleine course derrière moi, confie-t-il. Ça m’a fait peur".

Les intervenants, des policiers, commencent à le contrôler juste sous la fenêtre de sa chambre, où sa compagne dort. Ils lui demandent de décliner son identité, la raison de sa présence ici et s'il consomme de la drogue. Paniqué, Stéphane répond par la négative. "Ils m’ont expliqué que j’avais fait du bruit en me raclant la gorge" poursuit-il. Puis les policiers repartent, en lui demandant d’appeler le 17 s'il est témoin d'un cambriolage.

L'intervention de police a bien été confirmée par Mathieu Roques, le commissaire central adjoint de Lorient, qui précise que "la lutte contre les cambriolages fait partie de leurs priorités."

Toutefois, Stéphane, sous le choc, a contacté son médecin traitant. "Les policiers avaient-ils le droit de me contrôler dans mon propre jardin ?" s'interroge-t-il encore. Il a également fait un signalement auprès de l'Inspection générale de la Police nationale (IGPN).

VIDÉO - Home-jacking: quel est le profil des cambrioleurs et comment sont-ils recrutés