Publicité

Idalia en Floride : la dépression provoque des inondations, un arbre s’abat sur le manoir de Ron DeSantis

Idalia en Floride : l’ouragan rétrogradé en tempête tropicale provoque des inondations, un arbre s’abat sur le manoir de Ron DeSantis (Photo aérienne à Hudson Floride le 30 août après le passage d’Idalia)
Idalia en Floride : l’ouragan rétrogradé en tempête tropicale provoque des inondations, un arbre s’abat sur le manoir de Ron DeSantis (Photo aérienne à Hudson Floride le 30 août après le passage d’Idalia)

ETATS-UNIS - La Floride fait face ce mercredi 30 août à de vastes inondations après le passage de l’ouragan Idalia, désormais tempête tropicale, qui a arraché arbres et lignes électriques sur son sillage et balaie l’Etat de Géorgie.

Idalia, qui a charrié des vents soufflant jusqu’à 150 km/h, a touché terre à 07H45 locale près de Keaton Beach en Floride en tant qu’ouragan de catégorie 3 sur une échelle qui en compte 5, selon le Centre national des ouragans (NHC). Il a depuis été rétrogradé en tempête tropicale.

La montée des eaux a été rapide dans certaines villes, mais l’Etat ne déplore pour l’heure aucun décès, a indiqué le gouverneur, Ron DeSantis, lors d’une conférence de presse. Ce dernier a d’ailleurs vu un arbre s’abatre sur son manoir au passage de la tempête.

« Un chêne centenaire tombe sur le manoir du gouverneur à Tallahassee – Mason, Madison, Mamie et moi étions à la maison à ce moment-là, mais heureusement, personne n’a été blessé. Nos prières accompagnent toutes les personnes touchées par la tempête. », a tweeté sa femme, Casey DeSantis.

Chutes d’arbres en pagaille

A Perry, ville située sur la trajectoire d’Idalia, des dizaines d’arbres ont été abattus par le vent. Pendant que les employés municipaux tentent de déblayer les rues, les habitants constatent les dégâts.

Un pin est tombé sur la maison de John Kallschmidt, 76 ans, qui dit avoir vécu une expérience « effrayante ». « C’était pire que ce à quoi on s’attendait », déclare-t-il à l’AFP. « Mais c’est comme ça, c’est la vie en Floride. Il faut s’habituer à ce genre de choses. »

Un peu plus loin, à Steinhatchee, petite localité côtière d’un millier d’habitants, la rue principale, quasi déserte, est complètement inondée et semble être un prolongement de la rivière avoisinante. Patrick Boland s’est calfeutré chez lui au lieu d’évacuer, et ne regrette pas son choix. « Des arbres sont tombés devant chez moi mais sinon la maison a été épargnée. Tout va bien », explique l’homme de 73 ans à l’AFP, visiblement soulagé.

Coupures de courant

D’autres villes ont vu le niveau des eaux monter à grande vitesse, comme Cedar Key, située sur la côte, qui a rapporté des vagues de plus de 2 mètres, un niveau record pour la zone.

Dans certains endroits, comme à Tampa, les inondations ont forcé les habitants à se déplacer avec leurs affaires sur la tête, ou même en kayak. Malgré les dégâts, les autorités semblent considérer que le pire a été évité. « Nous avons été épargnés et bénis », a ainsi affirmé le shérif Robert McCallum, du comté de Levy. Certaines des zones touchées « n’avaient jamais été frappées par un ouragan majeur auparavant », a expliqué le gouverneur Ron DeSantis.

« Vous ne voyez pas cela tous les jours... un homme sur un canard gonflable à Tampa ce matin, alors que l’ouragan Idalia se déplaçait sur le nord-ouest de la Floride. Pensées et prières pour tous ceux touchés par cet ouragan de catégorie 3. », écrit un internaute.

Le président Joe Biden a toutefois rappelé qu’il fallait « rester vigilant », car la tempête continue son chemin à travers le sud-est des Etats-Unis.

Près de 300.000 foyers étaient privés d’électricité mercredi en Floride et plus de 200.000 en Géorgie, selon le site spécialisé Poweroutage.us.

Idalia, tempête la plus puissante à toucher cette partie de la Floride en 100 ans

« Idalia est la plus puissante tempête à toucher terre dans cette partie de la Floride depuis plus de 100 ans », a indiqué Deanne Criswell, patronne de l’agence fédérale chargée de la réponse aux catastrophes naturelles (Fema), ajoutant que 1.500 employés fédéraux avaient été déployés.

Le président américain Joe Biden s’est entretenu mercredi à nouveau avec Ron DeSantis, comme lui candidat à la présidence en 2024, pour témoigner de son soutien et coordonner la réponse fédérale, a-t-elle précisé.

L’aéroport international de Tampa, fermé à cause de l’ouragan, doit rouvrir mercredi après-midi tandis que les vols ont été interrompus sur la côte est des Etats-Unis, en proie à un autre ouragan, Franklin, venu de l’Atlantique. Sur la pointe ouest de Cuba, les fortes pluies générées par Idalia ont aussi provoqué des inondations et des coupures de courant.

Fin septembre 2022, la Floride avait déjà été frappée par l’ouragan Ian, qui avait fait près de 150 morts et provoqué d’importants dégâts sur son passage dans le sud-ouest de cet Etat. Les scientifiques ont prévenu que les tempêtes deviennent plus puissantes à mesure que la planète se réchauffe en raison du changement climatique.

« Je ne pense pas que qui que ce soit puisse nier les effets du changement climatique désormais. Il suffit de regarder autour de soi », a noté Joe Biden, citant les « inondations historiques » ou les récents incendies dévastateurs à Hawaï et au Canada.

A voir également sur Le HuffPost :