Publicité

Sidaction s'alarme du manque d'informations et des "idées reçues" des jeunes sur le VIH après un sondage

Des idées reçues qui circulent toujours. Une nouvelle enquête menée par l'Ifop et publiée ce mercredi 29 novembre met en lumière les méconnaissances et les préjugés des 15-24 ans sur le VIH, le virus responsable du sida.

79% des personnes sondées se disent bien informées sur le VIH, le virus du sida, ses modes de transmission, ses traitements et sa prévention. Dans le détail, 55% se disent assez bien informés et 24% se disent même très bien informés sur le VIH. A contrario, 21% répondent être mal informés (18% assez mal informés et 3% très mal informés).

S'il s'agit, selon la directrice générale de Sidaction Florence Thune, du "plus haut niveau d’information déclaratif" obtenu depuis la crise sanitaire, "on constate qu’il y a encore beaucoup de fausses informations qui circulent. Les idées reçues à propos des personnes vivant avec le VIH n’ont jamais été aussi présentes dans les esprits des 15-24 ans".

Un jeune sur quatre pense pouvoir attraper le VIH dans des toilettes publiques

76% des jeunes interrogés estiment en effet qu'ils peuvent attraper le VIH en ayant des rapports sexuels non protégés avec une personne séropositive sous traitement.

"Aujourd’hui, les personnes séropositives sous traitement efficace ne transmettent plus le virus", explique pourtant Florence Thune.

Un rappel important alors que plus d’un quart des jeunes pense qu’une personne séropositive sous traitement peut représenter un danger pour les autres.

En outre, près d'un jeune sur trois (30%) estime que le virus du sida peut être transmis en embrassant une personne séropositive. Un jeune Français sur quatre (25%) pense même qu'on peut attraper le VIH en entrant en contact avec la transpiration d'une personne séropositive, en buvant dans son verre ou même en s'asseyant simplement sur un siège de toilettes publiques. Une proportion en hausse depuis la dernière enquête réalisée en février 2023.

Appel à "intensifier la sensibilisation et la prévention au VIH"

Autre information que nous apprend ce sondage: 16% des jeunes interrogés estiment même que le virus du sida peut être transmis rien qu'en serrant la main d'une personne séropositive.

Florence Thune estime donc qu'il est "urgent", au regard de cette nouvelle enquête "de réagir face à ces stigmates et d’intensifier la sensibilisation et la prévention au VIH".

Article original publié sur BFMTV.com