Publicité

Humanitaires tués à Gaza : Netanyahu reconnaît une frappe « non intentionnelle » de la part d’Israël

Sept travailleurs humanitaires de l’ONG américaine World Central Kitchen sont morts à Gaza dans une frappe de l’armée israélienne sur leur véhicule lundi 1er avril.
- / AFP Sept travailleurs humanitaires de l’ONG américaine World Central Kitchen sont morts à Gaza dans une frappe de l’armée israélienne sur leur véhicule lundi 1er avril.

INTERNATIONAL - Première réaction officielle de l’État hébreu. Accusée d’avoir mené une « attaque ciblée » qui a tué sept employés de l’ONG humanitaire World Central Kitchen dans la bande Gaza, l’armée israélienne a fait part ce mardi 2 avril de ses « plus sincères condoléances aux familles et à la grande famille de World Central Kitchen ».

Guerre Israël-Hamas : après la mort d’humanitaires, la communauté internationale exige des explications

Depuis bientôt six mois de guerre, cette ONG participe activement aux opérations humanitaires auprès de la population palestinienne, en fournissant notamment des repas aux habitants affamés.

Le contre-amiral Daniel Hagari, porte-parole de l’armée israélienne a assuré qu’une enquête allait permettre d’examiner « ce sérieux incident ». « Cela nous aidera à limiter le risque qu’un tel événement se reproduise », a-t-il ajouté, après s’être entretenu avec le fondateur de l’ONG, le chef hispano-américain José Andrés.

« Nous irons jusqu’au bout (de cette affaire) et nous partagerons nos constatations en toute transparence », a également assuré le militaire, reconnaissant au passage le travail de cette ONG qui est également venue en aide à Israël après l’attaque du 7 octobre. « Ils ont été parmi les premières ONG arrivées ici », a-t-il souligné.

« Un incident tragique »

Quelques minutes plus tard, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lui-même a reconnu une frappe israélienne « non intentionnelle » contre « des personnes innocentes dans la bande de Gaza », selon des propos rapportés par l’agence AP.

« Malheureusement hier (lundi), il s’est produit un incident tragique, nos forces ayant frappé de façon non intentionnelle des innocents dans la bande de Gaza. Cela arrive dans une guerre, nous allons vérifier jusqu’au bout, nous sommes en contact avec les gouvernements et ferons tout pour que cela ne se reproduise plus jamais », a-t-il déclaré depuis l’hôpital où il a subi dimanche soir une intervention pour une hernie.

Selon World Central Kitchen, parmi les victimes se trouvaient plusieurs travailleurs originaires d’Australie, de Pologne, du Royaume-Uni, ainsi qu’un citoyen ayant la double nationalité américaine et canadienne et une personne palestinienne. Ils ont été tués « alors qu’ils travaillaient pour soutenir notre travail humanitaire de livraison de nourriture à Gaza », selon un communiqué distinct de l’organisation, qui dénonce une « tragédie. »

À voir également sur Le HuffPost :

Blinken à Paris : le secrétaire d’État américain va rencontrer Macron pour parler Ukraine, Gaza et Haïti

Une frappe imputée à Israël contre l’ambassade d’Iran en Syrie fait plusieurs morts : ce que l’on sait