Publicité

A huit mois, un bébé comprend déjà la notion d'outil, y compris les nouvelles technologies

Les bébés n'ont pas besoin de savoir utiliser un outil - vers l'âge d'un an - pour en comprendre la notion, concluent des travaux français. A huit mois déjà, un bébé comprend ce qu'est un outil. C'est le cas même si son mécanisme est incompréhensible, comme avec les outils numériques.

Un appétissant biscuit repose sur la table basse, hors de portée du bébé pourtant debout. D'un geste, le petit malin tire la nappe, jusqu'à pouvoir saisir l'objet de sa convoitise. Cette première action s'apparentant à l'utilisation d'un outil, d'abord décrite par le scientifique Jean Piaget dans les années 1930, est généralement possible vers l'âge d'un an. "Une théorie voulait que ce soit en réalisant ce type d'action que le bébé apprend ce qu'est un outil", explique Jean-Rémy Hochmann, directeur de recherche au CNRS et spécialiste en sciences cognitives du développement. En réalité, les bébés comprennent la notion d'outil dès l'âge de huit mois, soit bien avant d'être en capacité physique de les utiliser, démontre-t-il dans des travaux cosignés par la neuroscientifique Parvaneh Adibpour et publiés dans la revue PNAS.

La pupille qui se dilate, marqueur de l'incompréhension du bébé

Assis sur les genoux d'un de ses parents, chacun des 120 bébés de huit mois observés par les chercheurs fixe un écran pendant quelques minutes. Pendant que les images s'affichent, un oculomètre mesure les variations de la taille des pupilles des nourrissons. "La pupille d'un adulte ou d'un bébé surpris se dilate d'environ un dixième de millimètre", explique Jean-Rémy Hochmann. Grâce à la pupillométrie, les chercheurs peuvent donc repérer lorsque ce qu'ils diffusent à l'écran ne parait pas logique aux bébés. Avec cette technique, les chercheurs commencent par confirmer de précédents travaux selon lesquels à l'âge de huit mois les humains sont déjà capables de comprendre des liens de causalité directe. "Par exemple, un nourrisson comprend qu'une balle qui entre en contact avec une autre balle la fasse bouger, c'est ce qu'on appelle la physique naïve", détaille le chercheur. Les pupilles de l'enfant ne se dilatent pas, l'événement était donc attendu.

Lire aussiQuand bébé devient un être conscient

Mais si la relation de cause à effet est directe entre un marteau qui enfonce un clou ou une p[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi