Publicité

Les Hongrois aspergent d'eau froide les femmes pour Pâques

Les Hongrois aspergent d'eau froide les femmes pour Pâques

Chaque année, le village accueille le principal festival de Pâques du pays. Pour l'occasion, de nombreux groupes d'hommes et de femmes se déguisent en costumes folkloriques et se trempent plusieurs fois dans l'eau.

La tradition hongroise de Pâques consistant à asperger les femmes d'eau remonte à plusieurs siècles et s'est enrichie d'innombrables coutumes. Cette tradition a été largement pratiquée en Europe centrale et orientale pendant des siècles.

Autrefois, la tradition voulait que l'on n'arrose que les jeunes filles susceptibles de devenir des épouses.

Certaines légendes suggèrent que l'effet purificateur de l'eau est lié au baptême, que les gens avaient l'habitude de célébrer au printemps il y a des siècles.

Bien que la religion chrétienne soit répandue dans le monde entier, l'arrosage de Pâques était principalement confiné à l'Europe centrale.

Pâques est la plus grande fête de l'année dans l'Église catholique romaine, car elle commémore le récit biblique de la résurrection de Jésus-Christ.

Aujourd'hui, la tradition consistant à arroser les femmes avec des seaux d'eau froide est généralement remplacée par une vaporisation rapide de parfum sur leurs têtes.

Tous les ans, des milliers de visiteurs se rendent dans ce village inscrit au patrimoine mondial de l'humanité depuis 1987.