En Hongrie, une femme se détache dans la primaire destinée à battre Orban en avril

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En Hongrie, l'union fait la force. Six partis allant de la gauche aux nationalistes se sont alliés pour battre le Premier ministre. Objectif, présenter un seul candidat contre Viktor Orban aux législatives d'avril prochain. Le premier tour de la primaire a donné une longueur d'avance à Klara Dobrev. La vice-présidente du Parlement européen et membre du parti de la Coalition démocratique a obtenu 34% des voix.

"Ce résultat des primaires est la première chose que nous avons vraiment obtenue ensemble, a déclaré Klara Dobrev. C'est là que la coalition d'opposition est née. Et cette forte coalition d'opposition qui est née lors de cette primaire nous mènera au succès et à la victoire en avril prochain."

Derrière elle avec 29%, le maire de Budapest, Gergely Karacsony, suivi avec 21% par Peter Marki-Zay, un conservateur maire d'une petite ville hongroise. Un second tour départagera ces trois personnalités mi-octobre.

7% des huit millions d'électeurs hongrois ont pris part à la primaire entre le 18 et le 28 septembre.

L'opposition hongroise espère être ainsi plus forte contre Viktor Orban, accusé de dérive autoritaire et de corruption.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles