Hongrie : le carburant et les courses moins chers dans les pays voisins

Hongrie : le carburant et les courses moins chers dans les pays voisins

Frappés de plein fouet par l’inflation, de nombreux Hongrois vivant à proximité d’une frontière viennent faire leur plein d’essence ou leurs courses dans l’un des pays voisins.

Dans une station-service située dans le sud de la Slovaquie, les voitures portant des plaques d'immatriculation hongroises défilent.

Seul le Danube sépare la ville slovaque de Štúrovo à sa voisine hongroise Esztergom.

"Nous traversons la frontière parce que l'essence est moins chère ici, dit un homme venu faire le plein. Quand le pont a été ouvert il y a une vingtaine d'années, c'était déjà le cas. Et nous ne venons pas seulement pour l'essence, nous allons aussi faire nos courses. La bière et le fromage sont aussi moins chers ici."

"Nous sommes ici pour un déplacement professionnel et nous avons décidé de rester un peu plus longtemps pour déjeuner et faire du shopping, raconte un autre Hongrois. Nous étions bien sûr aussi très intéressés de voir le prix du carburant pour comparer. Il n'y a pas tant d’écart que cela mais j'ai quand même fait le plein car le taux de change de l’euro est actuellement plus avantageux en Slovaquie."

Faire le plein d’essence ou les courses est encore plus rentable dans d’autres pays voisins. A Kübekháza, dans le sud de la Hongrie, la municipalité emmène ses minibus faire le plein en Roumanie. Et ce, malgré un trajet d’environ 30 minutes.

"Je ne peux pas gaspiller de l'argent comme le fait notre gouvernement, dit le maire de la ville Robert Molnár. Nous avons donc décidé d’aller à la station-service située à côté d'une petite ville roumaine pour faire le plein, car là-bas, le litre de carburant est environ 25 centimes d’euro moins cher. Et comme nous devons faire le plein deux à trois fois par mois, ça compte."

Selon le gouvernement de Viktor Orbán, l’inflation de 25 % est due aux sanctions de l'Union européenne contre la Russie. Le carburant et de nombreux autres produits sont pourtant moins chers dans plusieurs pays voisins de l'UE, comme la Slovaquie, la Roumanie ou encore la Croatie.

Pour les Hongrois qui vivent jusqu’à 40 kilomètres d’une frontière, il est plus intéressant d’aller chercher de l’essence ou de faire ses courses à l’étranger.