Publicité

Honda n’exclut pas d’échouer face à Tesla et aux voitures électriques chinoises

Même si le groupe Toyota ne l’entend pas de cette oreille, les autres constructeurs japonais réalisent bien à quel point les nouveaux constructeurs émergents prennent le leadership sur la voiture électrique. Honda et Nissan ont déjà commencé à nouer différents partenariats, avec plus ou moins de succès, pour gonfler leur jeu sur l’électrique.

Un accord non contraignant entre Honda et Nissan a été signé ce vendredi 15 mars. C’est la première fois que les deux entreprises japonaises, au management diamétralement opposé, cherchent à s’associer, comme le précise Automotive News Europe. L’occasion d’entendre les deux patrons – Makoto Uchida pour Nissan et Toshihiro Mibe pour Honda – faire des déclarations qui frôlent l’aveu d’échec.

« Pouvons-nous survivre ? Telle est la question ! »

Après une période de déni, les constructeurs japonais semblent être entrés dans une phase de remise en question. Ils doivent repenser la conception et la fabrication des voitures électriques s’ils veulent pouvoir avoir un avenir dans un marché complètement électrique (ou électrifié) sur plusieurs continents. Honda a annoncé une remise à zéro en janvier 2024. Nissan est toujours la tête dans les concepts, mais peine à créer une attente pour ses modèles sur le marché. C’est d’autant plus surprenant que Nissan a été pionnier sur la question avec la Leaf.

Concept Honda Serie 0 Saloon // Source : Honda
Concept Honda Serie 0 Saloon // Source : Honda

Concept Honda Serie 0 Saloon // Source : Honda

S’associer à d’autres constructeurs automobiles doit permettre aux marques japonaises de partager les investissements,

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Honda et son concept space hub dévoilé au CES 2024 // Source : Honda