Publicité

Ce que les hommes devraient faire pour diviser par 3 leur risque de cancer de la prostate

Chaque année, environ 50 000 cas de cancer de la prostate sont diagnostiqués chez les hommes en France. Et 9000 d'entre eux décèdent de la maladie, qui évolue silencieusement et que l'on découvre souvent de manière fortuite. Mais les chercheurs de l'université de Stockholm (Suède) viennent de découvrir un moyen simple de diviser par trois le risque de souffrir de ce cancer. Un conseil que vous allez pouvoir appliquer dès ce week-end ! "Améliorer sa capacité respiratoire de seulement 3% permet de réduire de 35% le risque de cancer de la prostate" expliquent les chercheurs dans une étude approfondie publiée dans le British Journal of Sports Medicine.

Pratiquer de activités qui impliquent le bas du corps

Pour cette étude, les chercheurs ont suivi près de 58 000 hommes non retraités pendant une moyenne de 6 ans. Au cours de cet intervalle, 592 d'entre eux ont reçu un diagnostic de cancer de la prostate et 46 sont décédés. En examinant leur dossier médical, il est apparu de manière évidente que les hommes ayant une meilleure condition physique présentaient également un risque réduit d'incidence du cancer de la prostate. Mais en poussant les recherches plus avant, les scientifiques ont découvert que les hommes qui avaient amélioré leurs capacités respiratoires en pratiquant une activité physique comme le cyclisme, la natation ou la course à pied, avaient un risque de cancer fortement diminué. "Les activités qui impliquent le bas du corps, la (...)

Lire la suite sur Top Santé

L'astuce pour baisser l'index glycémique du riz et des pâtes
Régime nordique : les 6 aliments stars de ce régime bon pour le cholestérol
Rappel produit : un fromage à raclette rappelé pour un risque de listeria
3 idées de déjeuners “légers” si vous avez du mal à digérer
3 critères pour choisir une boisson au soja