Publicité

Un homme politique paralysé « humilié » avant un débat aux État-Unis

INTERNATIONAL - « Je me suis senti comme un singe de cirque ». Engagé dans la course pour la tête du 10e disctrict de Denver , le conseiller municipal Chris Hinds n’en croyait pas ses yeux quand il a découvert lundi 13 février que la scène du débat n’était pas accessible avec le fauteuil roulant qu’il utilise depuis 15 ans.

Comme vous pouvez le voir sur la vidéo en tête de cet article, une centaine de personnes étaient réunies dans la salle Cleo Parker Robinson Dance, lieu du débat entre Chris Hinds et ses trois adversaires de campagne. Paralysé de la poitrine aux pieds suite à un accident de vélo, le conseiller municipal a dû patauger seul pour monter sur scène pendant plusieurs minutes. Sur la chaîne de télévision américaine News Nation, il est revenu sur ce « moment de gêne » quelques jours plus tard : « Tous ces gens qui sont ici pour déterminer qui est leur prochain membre du conseil municipal, ils m’ont laissé patauger. Je me suis senti comme un singe de cirque ».

Selon la loi électorale, si un candidat rate un débat, les fonds de campagne correspondants sont perdus. Chris Hinds est revenu s’asseoir sur son fauteuil roulant quelques minutes plus tard après l’avoir laissé et le débat a eu lieu devant la scène, sur le sol. Le conseiller sortant s’est dit déçu de sa performance en raison de l’incident survenu plus tôt.

Cet épisode a suscité de larges critiques de la part des défenseurs des personnes handicapées. Élu en 2019, Chris Hinds avait portant évoqué ouvertement son handicap lors de sa précédente campagne. De son côté, le directeur éxécutif de la Cleo Parker Robin Dance a présenté ses excuses, affirmant que « cet incident était un rappel important et viscéral que l’accessibilité, sous de nombreuses formes, est essentielle pour tous les membres de notre communauté ».

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi