Publicité

"Pour un homme qui a joué Nelson Mandela..." : Morgan Freeman atomisé après sa prestation à la Coupe du monde

Présent hier soir à Doha pour la tant attendue cérémonie d'ouverture de la Coupe du monde qui se tient au Qatar cette année, Morgan Freeman a fait sensation, mais sa présence n'a pas plu à tout le monde...

La Coupe du monde 2022 ne ressemble définitivement à aucune autre. Lors de l'attribution de l'évènement il y a 12 ans maintenant, des voix s'étaient élevées pour exprimer leur mécontentement et les griefs étaient nombreux. Pour beaucoup, le petit pays de 2,5 millions d'habitants n'est pas une terre de sport et la nécessité de construire plusieurs stades entraînait un coût écologique trop important. Des chantiers au cours desquels de nombreux travailleurs ont perdu la vie et les critiques se sont vite abattues sur le pays du Moyen-Orient, accusé de ne pas respecter les droits des travailleurs.

Certaines spécificités du Qatar ont également entraîné de vives contestations, notamment de la part des mouvements LGBT. L'homosexualité est illégale dans le pays et les tensions sont importantes autour de la question, au point que le capitaine des Bleus, Hugo Lloris, s'est retrouvé au coeur d'une polémique après ses déclarations. Dans cette atmosphère très lourde, le Mondial s'est lancé le dimanche 20 novembre par le premier match entre le pays hôte et l'Équateur. Avant la rencontre, la cérémonie d'ouverture a été suivie par des millions de téléspectateurs et si l'on savait que le chanteur Jungkook du groupe BTS allait assurer le show musical, la venue de Morgan Freeman a surpris pas mal de monde.

Combien vous ont-ils payé ? Combien pour votre intégrité ?

Le célèbre acteur américain de 85 ans était présent pour faire un discours...

Lire la suite

VIDÉO - Morgan Freeman est interdit de séjour en Russie

À lire aussi

Coupe du monde au Qatar : après les refus de Rod Stewart et Dua Lipa, une immense star accepte enfin !
Star Academy : Julien Clerc pas tendre avec l'émission après sa prestation, il évoque "un sale coup"
Adil Rami, burn-out après la Coupe du monde : Pourquoi son mental a lâché