Publicité

Un homme "déconstruit" ? Michel Sardou répond à Sandrine Rousseau