Hommage. Pierre Cardin, disparition d’un couturier visionnaire

Courrier international (Paris)
·2 min de lecture

En soixante-dix ans de carrière, il avait révolutionné le monde de la mode. Pierre Cardin est décédé ce 29 décembre, à 98 ans. La presse étrangère rend hommage au grand couturier français et à son esprit pionnier.

En rompant avec les maisons de haute couture françaises et en proposant ses lignes de prêt-à-porter directement en grand magasin, Pierre Cardin avait “à jamais changé la face de la mode”, rappelle Bloomberg News. L’agence de presse américaine, comme d’autres médias à travers le monde, rend hommage au grand couturier parisien “qui avait fait de son nom une marque”. Il est décédé ce mardi 29 décembre, à l’âge de 98 ans.

Un vif sens des affaires

Outre l’invention du prêt-à-porter qui, en 1959, avait permis de rendre la mode accessible à tous, Pierre Cardin a marqué les esprits par ses vêtements futuristes inspirés du op’art. Mais, comme le rappelle le magazine américain Vogue, il n’y a pas que son approche de la couture et du design qui était “révolutionnaire”. “Via l’octroi de licences, Cardin avait étendu son empire jusque dans le monde automobile, celui de la restauration (il a fait du restaurant Maxim’s, une adresse historique du Paris de la Belle Époque, une marque mondiale) mais aussi dans l’hôtellerie, la bijouterie, la lunetterie, la parfumerie, le commerce de meubles et même de vaisselle”, détaille la publication américaine :

Alors qu’il est désormais courant de voir des maisons de couture apposer leur nom sur différents produits ou concepts, Pierre Cardin a été le pionnier de ce type de pratiques.”

À lire aussi: Hommage. Karl Lagerfeld pleuré par la presse internationale : “Inamovible, irremplaçable”

C’est aussi sur cet aspect

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :