Publicité

Hommage national à Robert Badinter : un lieu hautement symbolique choisi, les premières informations révélées

Robert Badinter s'est éteint vendredi 9 février 2024 à l'âge de 95 ans. Très rapidement, Emmanuel Macron avait fait savoir qu'un hommage serait organisé dans les jours à venir. La date vient d'être dévoilée et la cérémonie ne se déroulera pas dans la cour des Invalides.

L'émotion a été vive lorsque la nouvelle de la mort de Robert Badinter a été annoncée vendredi 9 février 2024. L'ancien ministre de la Justice et père de l'abolition de la peine de mort s'est éteint à l'âge de 95 ans.

Très rapidement, Emmanuel Macron avait réagi à la triste information, faisant savoir qu'un "hommage national sera rendu" à Robert Badinter". "C'est un repère pour beaucoup de générations", "une conscience". "La nation a perdu à coup sûr un grand homme, un très grand avocat", "un hommage national lui sera rendu", avait déclaré le chef de l'État en marge d'un déplacement à Bordeaux consacré à la justice et la police. Robert Badinter pourrait-il rejoindre le Panthéon ? "J'aurai l'occasion de m'exprimer lors de l'hommage national que nous sommes en train d'organiser en lien avec la famille", avait répondu Emmanuel Macron. "C'était aussi pour moi, je dois le dire, un sage au-delà de ses fonctions, qui a toujours permis d'éclairer les décisions les plus délicates", avait-il souligné, à propos de l'ancien ministre et président du Conseil constitutionnel avec qui il avait célébré les 40 ans de l'abolition de l'esclavage en 2021, en présence d'Elisabeth Badinter, épouse de Robert Badinter.

L'hommage national se déroulera le 14 février 2024 à midi, place Vendôme

Ce samedi 10 février, l'Elysée a livré les premiers éléments au sujet de la cérémonie...

Lire la suite


À lire aussi

Marc Hay (BFMTV) a révélé son homosexualité à une date symbolique : "Il est temps pour moi de dire à voix haute..."
"Je crains que..." : Nabilla bientôt face à l'homme qui l'a cambriolée à son mariage ? Nouvelles révélations...
Hugues Aufray inconsolable face à la mort de sa petite fille : elle a succombé à 40 ans à une triste maladie