Publicité

Hommage à Robert Badinter: la famille refuse la présence du RN et de LFI

Leur présence n'est pas désirée. La famille de Robert Badinter a souhaité que les élus du Rassemblement national et de la France insoumise ne participent pas à l'hommage national rendu à l'ancien garde des Sceaux ce mercredi 14 février, a appris BFMTV confirmant une information du Figaro.

"Le RN ne sera pas présent, la famille ne le souhaite pas. On respectera cette volonté", a confirmé Marine Le Pen au micro de BFMTV dans le palais Bourbon.

De son côté, la France insoumise a annoncé sa présence à l'événement, malgré le souhait de la famille. "Un hommage national est un hommage national. Nous y sommes invités, et nous y serons représentés par Caroline Fiat, vice-présidente de l’Assemblée nationale et Éric Coquerel, président de la Commission des Finances", a fait savoir le parti dans un communiqué envoyé à la presse.

"Un hommage national dont sont exclus une partie des Français n'est plus un hommage national. La République est une et indivisible", avait réagi un peu plus tôt sur X le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon.

À la mort de Robert Badinter, vendredi dernier, Jean-Luc Mélenchon avait salué la "force de conviction sans pareille" d'un être "tout simplement lumineux".

Marine Le Pen a de son côté évoqué "une figure marquante du paysage intellectuel et juridique", tout en rappelant qu'"on pouvait ne pas partager tous les combats" de l'ancien garde des Sceaux.

Hommage place Vendôme

L'hommage national au père de l'abolition de la peine de mort aura lieu place Vendôme à Paris, où se tient la Chancellerie, mercredi à midi.

Le chef de l'Etat Emmanuel Macron s'exprimera sur la question d’une éventuelle entrée au Panthéon de Robert Badinter.

Article original publié sur BFMTV.com