Publicité

Hommage à Philippe de Gaulle : voici comment va se dérouler la cérémonie

Emmanuel Macron aux Invalides, ici le 19 février 2024 (image d’illustration)
LUDOVIC MARIN / AFP Emmanuel Macron aux Invalides, ici le 19 février 2024 (image d’illustration)

POLITIQUE - Rendre hommage à un homme au « parcours militaire et politique exemplaire ». Ce mercredi 20 mars, le président Emmanuel Macron va saluer la mémoire de Philippe de Gaulle, mort à 102 ans dans la nuit du 12 au 13 mars dernier, au cours d’une cérémonie à Paris. Voici comment elle va se dérouler.

Philippe de Gaulle, fils du général de Gaulle, est mort à l’âge de 102 ans

L’hommage débutera à 11h30 dans la cour des Invalides, symbole militaire français. Un lieu tout choisi pour le fils du général de Gaulle, qui a passé toute sa vie dans la Marine, des forces navales françaises libres pendant la Seconde guerre mondiale à l’aéronautique navale embarquée.

La « cérémonie d’honneurs funèbres militaires » commencera par rendre les honneurs au président, puis la Marseille sera entonnée. Dans la foulée, Emmanuel Macron passera les troupes en revue. Le sifflet de Bosco, utilisé dans la Marine pour donner des ordres, retentira afin que les militaires accueillent le cercueil du défunt sur l’air Ar Mor Divent. Le bagad de Lann-Bihoué, groupe musical de la Marine française, jouera le morceau.

Musique bretonne

Puis, le chef de l’État prononcera l’éloge funèbre pour rendre hommage à « un grand résistant, un compagnon de la Libération, engagé dès les premières heures de la Libération », mots utilisés par Emmanuel Macron à l’annonce de la mort de Philippe de Gaulle. Il devrait aussi souligner la carrière politique du centenaire, sénateur de Paris de 1986 à 2004.

À midi pile, la sonnerie aux Morts retentira. Une minute de silence sera ensuite respectée avant une nouvelle Marseillaise. Le cercueil de Philippe de Gaulle quittera ensuite la cour des Invalides toujours sur la musique des Bretons du bagad de Lann-Bihoué. Pour clore la cérémonie, un Rafale de la marine survolera les lieux et la Marche de la 2e DB, sera interprété par le chœur de l’armée française et la Musique de la Marine.

Cette cérémonie sera le 25e hommage national à une personnalité disparue depuis le début de la présidence Macron en 2017, a calculé Le Figaro, et le 12e depuis 2022. Un record sous la Ve République.

À voir aussi sur Le HuffPost :

La cérémonie d’hommage aux victimes du terrorisme n’aura pas lieu à Paris

80 ans du Débarquement : Macron veut que vous participiez aux commémorations de la Libération