Publicité

Homéopathie, pratiques alternatives... Qui est Michael Dixon, le médecin "controversé" de Charles III?

Outre-Manche, sa nomination avait fait grand bruit. Le 10 décembre 2023, le prestigieux Times a révélé l'arrivée du docteur Michael Dixon à la tête de l'équipe médicale royale britannique. Problème: ses pratiques divisent la communauté scientifique.

Le praticien de 71 ans a la lourde tâche de veiller à la bonne santé du monarque et de toute la famille royale. Un poste clé, alors que Charles III a annoncé, ce lundi 5 février, être atteint d'un cancer.

Griffe du diable, herbe de chèvre cornée, appel à un "guérisseur" chrétien... Selon la presse britannique, Michael Dixon est un adepte de la médecine dite "complémentaire". Celle-ci vise à ajouter à des traitements conventionnels des techniques controversées, ou prouvées inefficaces.

Un "personnage assez controversé"

Le médecin royal est notamment connu pour son utilisation de l'homéopathie, comme l'explique à BFMTV le journaliste britannique Philip Turle: "(Michael Daxon) est un personnage assez controversé pour ses remarques sur l'homéopathie, qui est quand même très en vogue chez le roi Charles III. Il y a certains médecins qui, depuis l'annonce de son cancer, disent: 'vous voyez, même si on est pour l'homéopathie, ça n'empêche pas le cancer de se manifester"

Cette pratique alternative est marquée par une "absence de démonstration d'efficacité", comme le précise le ministère de la Santé français. Ainsi, plusieurs études ont démontré l'aspect inefficace des traitements homéopathiques. Ils revêtent par ailleurs un caractère dangereux s'ils se substituent à un soin conventionnel.

Un médecin décoré et défendu

En décembre dernier, de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer l'arrivée du médecin à la tête du service de santé royal. Un choix immédiatement défendu par Buckingham dans un communiqué de presse cité par le Guardian.

Les nombreux titres attribués au praticien y étaient notamment soulignés: président du College of Medicine and Integrated Health, ancien président des National Health Services, médaille de l'Ordre pour service rendu à l'empire britannique, etc... Le Palais a également précisé les convictions médicales du spécialiste:

"Le docteur Dixon ne croit pas que l'homéopathie puisse guérir le cancer. Sa position est que les thérapies complémentaires peuvent être utilisées parallèlement aux traitements conventionnels, à condition qu'elles soient sûres, appropriées et fondées sur des données probantes".

À noter que cette déclaration envoyée aux médias a été mise en ligne le 10 décembre 2023, soit deux mois avant l'annonce du cancer du souverain. Charles III est-il soigné à l'aide de ces "médecines complémentaires"? Pour l'heure, il est seulement indiqué qu'il a "entamé un programme de traitements réguliers".

Article original publié sur BFMTV.com