Hollande : " Une période particulièrement douloureuse prend fin"

- François Hollande "salue la décision de la Cour suprême du Mexique", qui a décidé la remise en liberté de Florence Cassez, ajoutant que "la France remerci(ait) tous ceux qui, au Mexique comme dans notre pays, se sont engagés pour que la vérité et la justice prévalent". Le président, qui a appelé la mère de Florence Cassez sitôt la décision connue, selon son entourage, a dit que "ses pensées" allaient à la Française emprisonnée depuis plus de sept ans, "à sa famille et à ses proches". "Pour eux, comme pour tous ceux qui se sont mobilisés pour notre compatriote, c'est une période particulièrement douloureuse qui prend fin", a-t-il poursuivi.

- Nicolas Sarkozy "est très heureux et très ému de la libération de Florence Cassez. Il espère avoir la jeune femme au téléphone le moment venu pour lui faire part de son émotion", selon BFMTV. 

 

Les réactions, à gauche : 

- Bertrand Delanoë, maire de Paris (PS): "J'apprends avec une grande joie et un immense soulagement la libération de Florence Cassez, après 6 années de détention au cours desquelles elle a fait preuve d'une endurance et d'une dignité extraordinaires. Je suis heureux que le droit ait prévalu sur l'injustice. Au nom des Parisiens et en mon nom personnel je souhaite à Florence Cassez de vite renouer avec le cours de sa vie". 

- Harlem Désir, premier secrétaire du Parti socialiste, dit avoir appris la libération de Florence Cassez avec "la plus grande joie et le plus grand soulagement". "Son calvaire et celui de ses proches, qui aura duré plus de sept ans, prend aujourd'hui fin avec la décision de la Cour suprême du Mexique", a écrit-il dans (...)style="line-height: 1.5em;"> Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Hollande : " Une période particulièrement douloureuse prend fin"
Florence Cassez libre : "Je pense que demain on sera en France", dit son avocat
Charlotte Cassez : "Je suis fabuleusement heureuse"
Comment Florence Cassez a gagné la bataille médiatique

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.