Historique. Le premier opéra espagnol rejoué à Madrid

El País (Madrid)
·1 min de lecture

Mercredi 24 mars, La selva sin amor (“La Forêt sans amour”) sera interprétée pour la première fois en quatre siècles sur une scène de la capitale madrilène. Créé en 1627, cet opéra, dont la partition avait brûlé dans un incendie en 1734, est considéré comme le premier du genre en langue espagnole.

La malédiction est enfin brisée. Mercredi 24 mars, le premier opéra écrit en espagnol sera représenté sur scène pour la première fois à Madrid “après quatre siècles d’oubli”, raconte le quotidien El País.

Créée en 1627 sur une partition de l’Italien Filippo Piccinini et un livret du dramaturge le plus réputé de l’époque, Lope de Vega”, La selva sin amor (“La Forêt sans amour”) “était [en ce temps-là] une réelle nouveauté, et aujourd’hui on estime qu’il s’agit ni plus ni moins du premier opéra composé en espagnol”, assure le journal généraliste.

À lire aussi: Insolite. Un concert devant des plantes pour rouvrir un opéra espagnol

Il est même l’un des plus anciens d’Europe, puisque le genre apparaît entre la fin du XVIe et le début du XVIIe siècles, d’abord en Italie, puis en Allemagne. L’opéra met en scène Vénus, qui somme son fils Amour de se rendre à Madrid, décorée d’une forêt imaginaire, pour y trouver des femmes d’une beauté singulière.

Mais La selva sin amor est une œuvre unique, remarque El País.

La partition a brûlé dans l’incendie qui a détruit l’Alcázar [ancienne résidence de la famille royale espagnole] en 1734, et le livret a lui aussi été condamné au silence.”

Un opéra contemporain “à forte coloration baroque”

De nombreuses études universitaires et

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :