Publicité

Historique : des centaines de mots enfin déchiffrés dans l'un des papyrus d'Herculanum

Des centaines de mots, sur plus de 15 colonnes de texte, ont été déchiffrés dans l'un des papyrus carbonisés d'Herculanum. Cette prouesse, réalisée grâce aux avancées considérables dans les techniques d'intelligence artificielle, a permis de révéler un texte philosophique inconnu sur les plaisirs de la vie, jamais lu depuis plus de 2000 ans.

D’un mot décrypté en octobre 2023, nous voilà passés à des centaines ! Cette nouvelle avancée dans le déchiffrage d’un rouleau de papyrus carbonisé d’Herculanum, ces textes conservés dans leur entièreté mais rendus illisibles par l’éruption du Vésuve qui ensevelit la ville en 79 après J.-C., est considérable. Effectuée dans le cadre du Vesuvius Challenge, ou le "défi du Vésuve", elle vient désormais confirmer que ce que l’on considérait il y a encore quelques années "comme une chimère", selon les mots du conservateur des antiquités au musée J. Paul Getty de Los Angeles (États-Unis), cité par la revue Nature, "devient réalité".

Alors qu’un étudiant en informatique de l’Université Lincoln du Nebraska avait réussi, cet automne, à détecter des lettres grecques sur plusieurs lignes, permettant pour la première fois de distinguer un mot entier (πορϕυρας ou porphyras, qui signifie "pourpre"), un groupe d’étudiants originaires des quatre coins du monde vient cette fois de révéler des centaines de mots sur plus de 15 colonnes de texte, ce qui correspond à environ 5 % d'un rouleau entier. "Le concours a permis de dissiper les doutes de tous ceux qui se demandaient si cela allait fonctionner", a déclaré Brent Seales, informaticien à l'université du Kentucky, à Lexington (Etats-Unis), et cofondateur du prix. "Plus personne ne remet ça en question."

Un texte philosophique sur les plaisirs

Le passage mis au jour laisse entendre qu’il s’agirait d’une œuvre philosophique inconnue qui traite des sens et du plaisir. Plus précisément, il évoque des sources de plaisir telles que la musique, le goût des câpres et encore cette fameuse couleur pourpre. Outre les goûts et les images agréables, il inclut un personnage appelé Xenophantus, peut-être un joueur de flûte mentionné par les auteurs antiques Sénèque et Plutarque, dont le jeu évocateur a apparemment incité Alexandre le Grand à prendre ses armes. "C'est un moment historique", a de son côté lancé le classiciste Bob Fowler de l'univer[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

Un étudiant de 21 ans parvient pour la première fois à déchiffrer un mot complet dans l'un des rouleaux d'HerculanumREPORTAGE. Dans les méandres du théâtre enseveli d'Herculanum, là où naquit il y a trois siècles l'archéologieUn squelette découvert à Herculanum devrait apporter un nouvel éclairage sur l'éruption du VésuveDes neurones de 2.000 ans découverts intacts dans le cerveau vitrifié d’une victime d’HerculanumLe secret de plomb des papyrus d'Herculanum