Publicité

« Hidalgo démission » : la maire de Paris prise pour cible au Parc des princes

Anne Hidalgo lors d'une rencontre entre le PSG et le Real Madrid au Parc des princes en 2018.   - Credit:CHRISTOPHE SAIDI/SIPA / SIPA
Anne Hidalgo lors d'une rencontre entre le PSG et le Real Madrid au Parc des princes en 2018. - Credit:CHRISTOPHE SAIDI/SIPA / SIPA

« Hidalgo tue Paris et sa magie », « Sans le PSG, le Parc n'a plus de princes »…. Les banderoles étaient de sortie, samedi 10 février au soir, lors du match du PSG contre Lille. Alors que le président du club parisien Nasser al-Khelaïfi a annoncé que le PSG allait quitter le Parc des princes, les ultras reprochent à la maire de Paris de refuser de lui vendre le stade emblématique.

En plus des banderoles, les insultes ont aussi fusé dans l'enceinte du Parc des princes à l'encontre d'Anne Hidalgo. Le slogan « Hidalgo démission » a été repris en chœur, avant que le speaker ne demande le calme. Celui-ci avait déjà été obligé d'intervenir avant la rencontre en raison de chants à caractère homophobe.

Le PSG engagé jusqu'en 2043

Jeudi, Nasser al-Khelaïfi a indiqué vouloir « bouger du Parc » en marge d'une réunion de l'UEFA. Il a déploré avoir « gâché des années à vouloir acheter le Parc », reprochant à la maire de Paris de refuser publiquement de vendre le stade alors qu'elle lui aurait indiqué l'inverse en privé. « C'est trop facile de dire maintenant que le stade n'est plus à vendre », a-t-il poursuivi.

À LIRE AUSSI A-t-on vraiment besoin de public dans les stades de football ?

Le président du club souhaitait pouvoir racheter le Parc des princes pour mener à bien son projet d'agrandissement du stade de 48 000 à 60 000 places. Mais face au refus de l'édile, il semble déterminer à déménager… Une opération qui ne pourra pas se faire avant un moment puisque le PSG est e [...] Lire la suite