Heurts. À Melbourne, des centaines d’arrestations lors d’une manifestation anti-confinement

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Samedi 18 septembre, la police a procédé à de nombreuses arrestations lors d’ une manifestation organisée dans cette ville située dans le sud de l’Australie, pour protester contre les mesures de restrictions sanitaires.

Plusieurs manifestations ont été organisées à travers le pays samedi 18 septembre pour protester contre les mesures sanitaires anti-Covid-19 mises en place pour faire face à la propagation du variant Delta. Certaines ont dégénéré comme à Melbourne, dans l’État de Victoria, situé dans le sud de l’Australie.

“Des centaines de manifestants défilaient en scandant ‘plus de confinement’, ‘virez Dan Andrews [Daniel Andrews, le Premier ministre de l’État de Victoria]’. La plupart d’entre eux ne portaient pas de masques”, rapporte le quotidien de Melbourne The Age. Plus de 235 personnes ont été arrêtées après des affrontements avec la police. Dix agents des forces de l’ordre ont été blessés. “Les manifestants ont lancé des projectiles avant de franchir la ligne de police, tout en étant visés par du gaz lacrymogène. Une policière a été piétinée dans le chaos, des échauffourées ont éclaté le long de la route”, affirme The Age. Parmi les policiers blessés, six sont toujours hospitalisés.

À lire aussi: Médias. La chaîne Sky News Australia suspendue de YouTube pour désinformation sur le Covid-19

“Le commandant de la police de l’État, Mark Galliott, a déclaré que parmi les personnes arrêtées, 193 seraient condamnées à une amende pour avoir enfreint les mesures de

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles