Il saute dans le fleuve pour ne pas être verbalisé pendant le couvre-feu puis appelle la police à l'aide

·1 min de lecture
Les municipaux ont du boulot (illustration - crédits FRED TANNEAU/AFP via Getty Images)
Les municipaux ont du boulot (illustration - crédits FRED TANNEAU/AFP via Getty Images)

Un individu a tenté de fuir un contrôle de police après l’heure du couvre-feu à Agde (Hérault). D’abord au volant de son véhicule, puis en se jetant à l’eau. Il a terminé au poste.

Décidément, les histoires de couvre-feu alimentent le quotidien. Après un enchaînement rocambolesque conclu par une voiture sur le toit près d’Agen en fin de semaine dernière, c’est cette fois dans le fleuve Hérault que ça se joue. D’un banal contrôle de police, l’affaire a légèrement dérivé, raconte le Midi Libre.

Délit de fuite et dégradation de mobilier urbain

Vendredi 22 janvier, au Grau d’Agde, après 18 heures. Des individus d’une vingtaine d’années sont dehors, ne respectant pas le couvre-feu. Logiquement, la police municipale va les contrôler et, peut-être, les verbaliser, sinon les inviter à regagner leur domicile. Mais l’un des jeunes ne préfère pas savoir ce que lui réservent les forces de l’ordre. Il prend la fuite au volant de sa voiture.

Parti à toute vitesse, il interrompt rapidement sa course folle, son véhicule encastré dans un panneau de signalisation. Il ne s’en laisse pas pour autant compter et se jette dans le fleuve Hérault. Las, encore une fois, mauvaise idée : l’eau est gelée. Et voilà le fuyard en difficulté, obligé d’appeler à l’aide. Les policiers se portent à son secours. Avant, enfin, de le verbaliser. Mais pas d’une simple contravention pour non-respect du couvre-feu.

Ce contenu peut également vous intéresser :