Haute-Savoie : des drapeaux suisses pour dénoncer l'interdiction de skier

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Un drapeau suisse sur le lac Léman (photo d'illustration).
Un drapeau suisse sur le lac Léman (photo d'illustration).

Il s'agit de l'une des récentes décisions gouvernementales qui fait le plus grincer des dents. Jean Castex a annoncé le jeudi 26 novembre dernier que les stations de ski pourraient ouvrir pour les fêtes de fin d'année? mais sans remontées, ni équipements collectifs, ni cafés-restaurants. De quoi mettre un sérieux coup au moral des professionnels du secteur. À Châtel, en Haute-Savoie, le maire Nicolas Rubin a décidé d'afficher son désaccord concernant cette décision d'une façon « symbolique et pacifique », comme il l'a expliqué sur France Bleu.

En lieu et place du drapeau français, c'est désormais le drapeau suisse qui s'affiche sur la mairie de ce village d'un peu plus de 6 000 habitants depuis quelques jours. « On a un problème avec le gouvernement français qui dit qu'on ferme les domaines skiables à un mois des vacances de Noël, ce qui nous paraît beaucoup trop tôt, alors que nos voisins en Suisse restent ouverts », justifie-t-il concernant cet hommage quelque peu particulier sur les ondes de la radio, alors que la commune de Châtel se trouve sur le domaine skiable franco-suisse des Portes du Soleil, dont la partie située en Suisse sera donc ouverte « normalement ».

« La décision part toujours de Paris »

« La Suisse a choisi la bonne solution en annonçant l'ouverture des domaines skiables tout en continuant d'évaluer la situation sanitaire. Cela va inciter les gens à réserver alors qu'en France, l'intérêt à venir en montagne est réduit à zéro. Quelle allu [...] Lire la suite