Publicité

Haute-Savoie: un conducteur condamné après avoir tenté d'écraser un loup

Le tribunal d'Annecy a condamné à 8000 euros de dédommagement un automobiliste qui avait tenté d'écraser un loup, espèce protégée en France.

L'automobiliste, 41 ans, devra verser au total 8000 euros de dommages et intérêts, répartis entre quatre associations de protection de l'environnement qui s'étaient constituées parties civiles. Il devra aussi suivre un stage de citoyenneté.

Le conducteur s'est défendu à l'audience en expliquant n'avoir jamais voulu percuter l'animal. Il a aussi affirmé avoir fait demi-tour pour le filmer et le montrer à ses enfants.

"Tourmenter les loups et tenter de les tuer est répréhensible"

Une enquête avait été ouverte en mars par l'Office français de la biodiversité (OFB), après la réception de cette vidéo le montrant tentant d'écraser un loup sur une route départementale.

On y voyait, selon le parquet d'Annecy, "un conducteur qui changeait délibérément son itinéraire et se déportait volontairement sur la voie opposée afin de percuter l'animal traversant la route. Le conducteur ratait de quelques centimètres le loup qui prenait la fuite en passant in extremis sous une clôture".

Parmi les parties civiles, l'association de défense des animaux One Voice s'est dite "satisfaite" de la décision du tribunal d'Annecy. "Tourmenter les loups et tenter de les tuer est répréhensible. Notre regard sur les animaux doit changer", écrit-elle dans un communiqué.

La "tentative de destruction illicite d'une espèce protégée" est un délit passible de trois ans d'emprisonnement et 150.000 euros d'amende.

Article original publié sur BFMTV.com