Hausse des prix du gaz: quels impacts selon de votre contrat?

·4 min de lecture

CONSOMMATION - Coup dur pour le porte-monnaie. Les prix de l’énergie, notamment du gaz, sur le marché mondial continuent leur ascension. Et cette hausse “va durer encore quelques mois”, a prévenu le ministre de l’Économie Bruno Le Maire ce mardi 28 septembre sur CNews.

Conséquence: la facture va également augmenter pour les quelque 10 millions de foyers qui utilisent le gaz pour la cuisine, le chauffage et/ou l’eau chaude. Comment la hausse des prix vous impactera en fonction de votre contrat? Le Huffpost fait le point.

Les tarifs réglementés du gaz

Le tarif réglementé du gaz est proposé par le fournisseur historique Engie. Le prix de l’énergie est alors fixé par les pouvoirs publics après avis de la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Ce tarif va augmenter de 12,6% TTC à partir du 1er octobre pour 2,7 millions de foyers, a annoncé la CRE lundi.

“Cette évolution résulte de la hausse, historique, des prix du gaz sur le marché mondial qui se répercute sur les coûts d’approvisionnement du fournisseur de gaz Engie”, a expliqué la CRE. Les tarifs réglementés, remis à jour chaque mois, ont connu une série de fortes progressions récemment: de 8,7% au 1er septembre, après plus de 5% en août et près de 10% en juillet.

Depuis janvier, les prix ont augmenté de plus de 50%. Ainsi, selon les calculs du Médiateur national de l’énergie, une famille de quatre personnes à Caen, qui se chauffe au gaz et a une consommation moyenne (17.000 kWh par an), la facture annuelle est passée de 1133 euros TTC en janvier à 1746 en octobre.

Avec cette nouvelle hausse, si la facture de cette famille s’élevait à 100 euros au mois de septembre, elle sera de 112,6 euros le mois suivant. “Les foyers dont les factures sont mensualisées ne verront pas de changement dès octobre, mais lors de la réception de leur facture de régularisation”, précise au Huffpost Caroline Keller du Médiateur national de l’énergie.

Pour aider les consommateurs, Engie a annoncé que ses conseillers pourront accorder “des étalements de paiement”. Les clients plus modestes pourront aussi être orientés vers les chèques énergie.

À noter, quelques entreprises locales de distribution comme Gaz Electricité de Grenoble ou Gaz de Bordeaux proposent aussi des tarifs réglementés. Cela concerne environ 5% des consommateurs.

L’évolution a ici lieu tous les trimestres et non tous les mois, mais l’augmentation est aussi manifeste que chez Engie, avec des hausses en octobre de 33% à Grenoble, 27% à Bordeaux ou encore 29% à Strasbourg, selon les chiffres de la CRE publiés lundi.

Les prix indexés sur le tarif réglementé

D’autres contrats proposent une offre dont le prix est indexé sur le tarif réglementé. Le principe: le fournisseur propose un prix inférieur à celui d’Engie, mais lorsqu’il y a une hausse des prix chez le fournisseur historique, cette augmentation se répercute dans les mêmes proportions sur votre facture.

Par exemple, votre fournisseur propose un prix inférieur de 10% à celui d’Engie. Étant indexée sur le tarif réglementé, votre facture va aussi augmenter de 12,6% en octobre. Toutefois, le montant de la facture restera 10% inférieur à celle que vous auriez reçue si vous étiez chez Engie.

Les tarifs fixes

Si vous faites partie des 5 millions de foyers souscrivant à une offre de tarif fixe pour le gaz, la situation est différente. Dans ce cas-là, le prix de l’énergie reste inchangé sur la durée déterminée du contrat, qui peut durer jusqu’à 4 ans. “Ces foyers ne sont pas concernés par la hausse des prix actuelle”, confirme Caroline Keller.

La hausse des prix du gaz sur le marché mondial pourra vous impacter mais seulement à la fin de votre contrat, lorsqu’il sera temps de le renouveler (ou de changer de fournisseur). Caroline Keller précise: “Le fournisseur doit prévenir un mois à l’avance si une hausse est prévue, pour changer d’offre si vous le souhaitez.”

À voir également sur Le HuffPost: Un incendie dans une centrale électrique prive 500.000 personnes de courant à Porto Rico

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles