Publicité

Hausse des péages d’autoroutes en 2024 : Clément Beaune se veut rassurant

« L'année prochaine, il y aura une hausse qui sera limitée, une hausse qui sera inférieure à 3 % », a promis Clément Beaune.  - Credit:Johan Ben Azzouz - MaxPPP
« L'année prochaine, il y aura une hausse qui sera limitée, une hausse qui sera inférieure à 3 % », a promis Clément Beaune. - Credit:Johan Ben Azzouz - MaxPPP

Une hausse mesurée. Le ministre délégué aux Transports Clément Beaune a annoncé, ce mercredi 29 novembre, que la hausse annuelle des péages d'autoroutes serait « inférieure à 3 % » en 2024, alors, qu'en coulisses, se tient une polémique avec des sociétés concessionnaires au sujet d'une augmentation de la fiscalité.

Cette hausse appliquée chaque 1er février avait été de 4,75 % en moyenne cette année, conséquence de l'inflation. « L'année prochaine, il y aura une hausse qui sera limitée, une hausse qui sera inférieure à 3 % », a promis Clément Beaune à l'antenne de RMC.

L'un des principaux concessionnaires d'autoroutes français, Vinci, a affirmé que les péages augmenteraient de 5 % si une taxe sur les concessions d'autoroute prévue dans le projet de budget 2024 était mise en œuvre.

La hausse de 5 % ? Beaune dit non !

Pour Clément Beaune, « il y a eu beaucoup d'intox, il y a eu beaucoup parfois de mensonges liés à cette taxe sur les sociétés de concessionnaires d'autoroutes. Elle n'a aucun impact sur l'évolution des péages ». La hausse évoquée par Vinci, « c'est non », a martelé le ministre : « C'est l'État qui à la fin prend un texte juridique qui valide cette évolution des péages. » Ceux qui évoquent une répercussion de la taxe « ne disent pas la vérité aux Français ».

L'impôt sur « les infrastructures de transport de longue distance » décidé par Bercy au nom de la transition écologique est censé rapporter 600 millions d'euros par an dès 2024, dont trois quarts [...] Lire la suite