Harry Potter et l'Ordre du Phénix (TF1) : Une scène de baiser compliquée pour Daniel Radcliffe...

Daniel Radcliffe chez le psy

Dans Harry Potter et l’Ordre du Phénix, adapté du cinquième tome de la saga signée J.K. Rowling, on retrouve le jeune trio légendaire : Harry Potter (Daniel Radcliffe) et ses amis du collège Poudlard, Hermione Granger (Emma Watson, 17 ans) et Ron Weasley (Rupert Grint, à l’aube de ses 19 ans). Mais la puberté a frappé : Harry est travaillé par les affres de l’adolescence ! Daniel Radcliffe le précise lui-même : "Harry Potter est moins maître de ses émotions. Il voit tout en noir. Au début du film, il ressent une certaine culpabilité d’avoir survécu aux attaques de lord Voldemort, l’incarnation des forces du Mal, alors que son ami Cedric Diggory (Robert Pattinson) est mort dans le volet précédent, Harry Potter et la Coupe de feu (2005)". Pour tenter de comprendre ce que son personnage a pu ressentir après cet événement, Daniel Radcliffe a travaillé régulièrement avec une psychologue sur le "syndrome du survivant".

Un nouveau réalisateur

Pour filmer cette œuvre de transition, plus sombre et plus mouvementée, le producteur David Heyman a choisi le Britannique David Yates, brillant metteur en scène de séries pour la BBC. " Il apporte une note plus contemporaine et plus crépusculaire, a-t-il déclaré. Et il a parfaitement traduit les parcours émotionnels des personnages, sachant que le spectacle, aussi grandiose soit-il, ne suffit pas."

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi