Publicité

Harcèlement scolaire: quels sont les signaux qui doivent alerter les parents?

Le drame de trop. La justice a ouvert une enquête pour rechercher les causes de la mort survenue mardi d'un adolescent victime de harcèlement lors de la dernière année scolaire qui s'est suicidé mardi à Poissy.

Scolarisé en 3e prépa métiers au lycée professionnel des métiers Adrienne-Bolland, il avait signalé des faits de harcèlement en décembre 2022 et ses parents avaient protesté au printemps 2023 contre une insuffisante prise en compte par l'institution de la situation de leur fils.

Plusieurs signaux à garder en tête

En cette période de rentrée scolaire, il est capital pour les parents de rester le plus attentif possible aux signaux synonymes d'un possible harcèlement scolaire chez son enfant. Afin de leur venir en aide, le ministère de l'Intérieur a mis en place une grille en ligne qui regroupe ces différents signes.

Ainsi, un enfant peut notamment être victime de harcèlement scolaire si:

  • Il n'a pas envie d'aller à l'école

  • Ses notes ont baissé

  • Il mange seul

  • Il a du mal à s'endormir, il se réveille, fait des cauchemars

  • Il a mal à la tête et/ou au ventre

  • Il a du mal à faire ses devoirs quand il rentre à la maison

  • Il a peur d'être seul dans la rue

Comme l'expliquait également à BFMTV.com l'association "Marion la main tendue", d'autres symptômes tels que des émotions négatives persistantes (peur, horreur, colère, culpabilité, honte), une tendance à se blâmer, une diminution de l’intérêt pour les activités, une hypervigilance et des sursauts sont également à prendre en compte.

Selon le ministère de l'Éducation nationale les conséquences du harcèlement à l'école peuvent aussi être des signes que les parents doivent garder à l'œil:

  • Décrochage scolaire voire déscolarisation

  • Désocialisation, anxiété, dépression

  • Conduites autodestructrices, voire suicidaires

Déceler les conduites autodestructrices

En ce qui concerne les conduites suicidaires, dont les exemples se sont tragiquement succédés ces derniers mois chez des adolescents scolarisés, le site Stop Suicide indique justement qu'une "situation de discrimination, de harcèlement, de violences physiques ou verbales" peut être à l'origine d'un geste irréversible.

Selon cette même source, plusieurs signes sont à prendre en compte afin de déceler les envies suicidaires d'un proche:

  • L'isolement social

  • Les troubles du sommeil

  • La perte d'intérêt

  • Les changements d'humeur

  • Les troubles de l'alimentation

  • Les abus de substances

Pour rappel, le harcèlement scolaire est puni par la loi. Les peines encourues dépendent de la gravité des conséquences du harcèlement sur la personne touchée et peuvent aller jusqu'à 5 ans de prison et 7500 euros d'amende pour un auteur mineur.

Article original publié sur BFMTV.com