Hapsatou Sy vs Eric Zemmour, histoire d'une lutte ultra-médiatique

© Capture d'écran C8

La guerre qui fait rage entre Eric Zemmour et Hapsatou Sy ne date pas d'hier. Après un clash très médiatisé sur C8 en 2018, la chroniqueuse et entrepreneuse s'en est de nouveau pris au polémiste ce mercredi 3 juin. Elle en a ras-le-bol de le voir toujours à l'antenne quand il s'agit de parler de racisme en France, surtout après les commentaires des plus désobligeants qu'il lui a adressé.

Le discours d'Hapsatou Sy, invitée ce mercredi 3 juin sur BFM TV, a été largement félicité par les internautes et par le grand public. La chroniqueuse et entrepreneuse, qui a longtemps officié au côté de Thierry Ardisson sur C8, a pris la parole en marge des manifestations en soutien à Adama Traoré, qui ont eu lieu le 2 juin dernier.

Après avoir précisé que la manifestation se déroulait dans le calme jusqu'à ce que la police ne commence à gazer les manifestants – propos confirmés par de nombreux témoins présents sur place – elle a incité les chaînes de télévision et les médias à faire attention aux personnes qu'elles invitaient en plateau pour s'exprimer sur le racisme. "Faites en sorte qu’il n’y ait pas des Eric Zemmour à l’antenne qui propagent ce racisme", a-t-elle imploré, évoquant les "mauvaises influences" qui banalisent ce type de comportement.

Eric Zemmour, ennemi d'Hapsatou Sy

Ce n'est pas la première fois que le ton monte entre Hapsatou Sy et le polémiste, ancien chroniqueur d'On n'est pas couché et régulièrement invité à la télévision en dépit de ses propos très critiqués. L'homme, qui a déjà été condamné pour incitation à la discrimination raciale et provocation à la haine religieuse, avait en effet tenu des propos très durs à son encontre sur le plateau des Terriens du Dimanche en septembre 2018.

"Vous n'êtes pas une enfant de la République, votre prénom est une insulte à la France", avait-il affirmé à la journaliste, lui précisant que sa mère aurait mieux fait de l'appeler "Corinne". La séquence s'arrêtait là, la suite ayant été coupée au montage par la chaîne, au grand dam d'Hapsatou Sy qui a fait savoir sa colère. Le producteur de l'émission, Stéphane Simon, avait à l'époque expliqué au Parisien : "Ce n'était pas possible de laisser un échange aussi violent devant des centaines de milliers de personnes. Eric Zemmour flirtait avec la ligne jaune, il y avait un fort risque de condamnation juridique, c'est pour cela que nous avons fait notre travail en responsabilité, en coupant la séquence au montage." En dépit des protestations de la chroniqueuse, qui réclamait la diffusion de la scène dans son intégralité, la production a opposé un refus ferme et définitif.

Résultat : Hapsatou Sy prend la décision de diffuser l'extrait sur son compte Instagram personnel : "Éprouvée par l'incident qui m'oppose à Eric Zemmour, j'ai décidé de diffuser moi-même quelques images quels que soient les risques. En préambule, il insulte mes parents qui font honte à la France, je fais honte à la France... Puis nous filmons cette scène surréaliste", expliquait-elle dans un post qui a depuis été supprimé.

Dans la séquence, le polémiste enfonce le clou. Alors que son interlocutrice lui répond "Jamais je n’ai entendu quelque chose d’aussi blessant. Parce que pour moi qui aime ma France, que j’aime ce pays, que ça vous plaise ou ça vous déplaise, je trouve que ce que vous venez de dire n’est pas une insulte à mon égard, c’est une insulte à la France", il lui assène : "C’est votre prénom qui est une insulte à la France. La France n’est pas une terre vierge. C’est une terre avec une Histoire, avec un passé. Et les prénoms incarnent l’Histoire de la France."

La démission d'Hapsatou Sy

Face à l'absence de soutien de sa direction et de Thierry Ardisson, la jeune femme a pris une lourde décision : celle de remettre sa démission, et de quitter l'émission de C8. Elle s'en est expliquée quelques mois plus tard du le plateau de C à Vous : "La vérité, c'est que cette société a fait gagner Eric Zemmour et Thierry Ardisson. Je les mets ensemble dans le même sac parce que le combat d'Eric Zemmour est devenu celui de Thierry Ardisson. Quand ils sont là, tous les deux ensemble, à se battre contre moi, je pense que la société a perdu et qu'elle a laissé faire ce qui est inacceptable : c'est-à-dire exclure un enfant de la République."

Elle précisait alors ne plus vouloir échanger avec le polémiste : "Je n'ai rien à lui dire. Pour moi, il fait partie de ces produits poussés par certaines personnes qui encouragent son message. Il a une tribune incroyable. Je n'ai rien à dire à cet homme qui m'a attribué un nom qui m'est aujourd'hui attribué par des gens dans la rue devant ma fille de deux ans et demi. Elle ne comprend pas pourquoi on appelle sa mère Corinne. C'est un prénom qui m'a été assigné par quelqu'un que je considère raciste. Je ne peux pas tolérer ça."

A LIRE AUSSI

> Hapsatou Sy charge Christophe Castaner : ce tweet qu'elle ne digère pas

> Affaire Traoré : Hapsatou Sy félicitée par Twitter pour son débat sur BFMTV (VIDEO)

> Hapsatou Sy a reçu une lettre d'insultes... avec des excréments (vidéo)