Publicité

Hanouka à l’Elysée : Darmanin et Borne au secours de l’initiative présidentielle

Emmanuel Macron n’a commis « nulle violation de la laïcité » en laissant jeudi soir à l’Elysée le grand rabbin de France allumer une bougie de Hanouka, au premier jour de cette traditionnelle fête juive des lumières, selon le ministre de l’Intérieur et des cultes Gérald Darmanin.

« Le président de la République est un défenseur des religions […] Il les respecte toutes. En tant que chef de l’État, il n’y a nulle violation de la laïcité », a estimé vendredi M. Darmanin sur Franceinfo.

À lire aussi Karine Le Marchand, Élie Semoun, Vincent Elbaz… Les stars mobilisées contre l’antisémitisme

« Pendant cette fête juive importante, au moment où nos compatriotes juifs connaissent des actes antisémites, où les rabbins sont attaqués, où les synagogues sont attaquées, où on agresse des gens qui ont des signes extérieurs de la religion dans la rue, je trouve ça tout à fait normal que le président de la République se mette à côté de nos compatriotes juifs », a-t-il ajouté.

« Que le président de la République reçoive des religieux c’est normal », a-t-il insisté.

À lire aussi À Paris, la grande marche contre l’antisémitisme réunit citoyens et partis politiques

« Il n’y a aucun problème sur le fait que les maires puissent aller recevoir dans les mairies des personnes religieuses », a renchéri M. Darmanin qui trouve par ailleurs « un peu absurde » les décisions de justice interdisant les crèches en mairie « parce que ça fait partie de notre vie culturelle ».

La laïci...


Lire la suite sur ParisMatch