Publicité

Le handballeur Benoît Kounkoud, accusé de viol, mis à l’écart par le club polonais de Kielce

Benoît Kounkoud à l’Euro de handball le 14 janvier à Berlin.
ODD ANDERSEN / AFP Benoît Kounkoud à l’Euro de handball le 14 janvier à Berlin.

HANDBALL - Kielce avait prévenu qu’il prenait « l’affaire au sérieux ». Le club polonais a annoncé ce vendredi 2 février avoir suspendu le handballeur français Benoît Kounkoud, tout juste sacré champion d’Europe avec les Bleus et accusé d’une tentative de viol en France, ce qu’il conteste fermement.

« Il lui est interdit de représenter le club lors des matches de notre équipe jusqu’à ce que l’affaire soit éclaircie par les autorités françaises », a précisé dans un communiqué le club, où le joueur évolue depuis 2022.

Benoît Kounkoud est accusé par une femme de 20 ans d’avoir tenté de la violer dans une boîte de nuit parisienne dans la nuit de lundi à mardi. Il « conteste fermement » ces accusations « gravement mensongères », selon son avocat.

Benoît Kounkoud placé en garde à vue mardi

Moins de 48 heures après avoir été sacré champion d’Europe avec l’équipe de France à Cologne en Allemagne, l’ailier droit de 26 ans a été placé en garde à vue mardi à Paris, puis relâché mercredi dans la journée.

Kielce, géant polonais du handball européen, compte 20 titres de champion de Pologne à son palmarès. Lauréat de la Ligue des champions 2016, il a été finaliste des deux dernières éditions. Le club doit jouer son prochain match dans la ligue polonaise samedi et affronter THW Kiel en Ligue des champions le 14 février.

À voir également sur Le HuffPost :

Jannik Sinner célébré en héros en Italie, reçu par Giorgia Meloni et le président Sergio Mattarella

Pourquoi le Tournoi des Six Nations ne sera pas le même que d’habitude pour le XV de France