Hamon annonce qu'il quitte la vie politique, sans avoir "l'impression d'un grand saut dans le vide"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le candidat déçu à la présidentielle de 2017 explique, dans un entretien au "Monde", rejoindre une ONG impliquée dans l'aide aux migrants et réfugiés.

Le candidat socialiste de l'élection présidentielle de 2017, qui avait quitté le parti après son échec électoral pour fonder Génération.s, annonce ce jeudi dans un entretien au Monde qu'il quitte la vie politique. 

"Je n’ai pas l’impression d’un grand saut dans le vide", argue l'ancien socialiste.

"J’ai cheminé dans une sorte de zone grise entre l’époque où j’étais très impliqué dans la vie politique jusqu’à l’élection présidentielle de 2017, puis dans une transition hybride entre un engagement partisan et une vie personnelle, un métier, qui m’éloignaient de plus en plus de la politique", détaille-t-il.

Pas de prise de position à la primaire écolo

Pour la suite, le quinquagénaire va rejoindre une organisation non-gouvernementale (ONG), Singa, "un mouvement tourné vers l'accueil des réfugiés et des personnes migrantes", explique-t-il. Il sera directeur général de Singa Global.

Pour justifier sa décision, Benoît Hamon évoque avoir "ressenti le besoin d'être davantage dans l'action" et une envie moindre "de participer au débat public sous la forme classique". Il indique avoir également éprouvé le besoin de "rejoindre une forme de pénombre sur le plan médiatique".

Du fait de sa décision, l'ancien socialiste affirme qu'il ne soutiendra publiquement aucun candidat à la primaire des écologistes, ni ne jouera de rôle dans la campagne présidentielle qui s'annonce. 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Benoît Hamon évoque sa décision et déclare avoir voulu "tourner une page", sans "abandonner les combats qui (lui) sont chers".

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles