Publicité

Le hamburger est-il si mauvais pour la santé ?

Un burger agrémenté de fromage et de champignons.  - Credit:Phil Mccarten/AP/SIPA / SIPA / Phil Mccarten/AP/SIPA
Un burger agrémenté de fromage et de champignons. - Credit:Phil Mccarten/AP/SIPA / SIPA / Phil Mccarten/AP/SIPA

Le hamburger n'est pas, en soi, une catastrophe diététique. Mais que se cache-t-il vraiment derrière ce mets qui a la réputation d'être typiquement américain ?
Avant d'entrer dans le vif du sujet, il faut rétablir cette idée reçue : le hamburger ne vient pas d'outre-Atlantique, mais de la ville de Hambourg, en Allemagne. Le ham avant burger ne signifie pas qu'il y a du jambon dedans – ham en anglais veut dire jambon. L'Académie française traduit littéralement hamburger par « bifteck hambourgeois ».

Le burger de base, c'est un steak haché, une rondelle de cornichon, des oignons, de la moutarde douce et du ketchup. Si la viande utilisée est de bonne qualité, on a un produit qui n'a rien de dramatique. En chiffre, dans un hamburger d'un peu plus de 100 g, cela fait environ 260 kcal et 13 g de protéines, 3 g de graisses saturées et 2 g de fibres. Cela fait du hamburger un produit un peu moins qualitatif qu'un sandwich thon-crudités ou qu'un plateau de sushis, à poids égal bien sûr. Il faut toutefois signaler que les burgers sont souvent très salés. Avec 1,3 g de sel, ce n'est pas loin du quart de l'apport limite qu'il est raisonnable de consommer chaque jour.

À LIRE AUSSI Compotes en gourde : quelles sont les meilleures pour la santé ? Le principal problème, c'est qu'on mange rarement un burger de base seul. Si l'on opte pour des burgers plus sophistiqués avec du fromage, l'apport calorique augmente considérablement, de même que le sel et les graisses saturées [...] Lire la suite