Publicité

Le Hamas met en garde Israël au sujet des otages

Au 100e jour de la guerre entre Israël et le Hamas, dimanche, les bombardements israéliens sur la bande de Gaza se sont poursuivis, particulièrement dans le Sud de l'enclave palestinienne, à Rafah et Khan Younes.

Washington estime qu'il serait "le bon moment" pour Israël de procéder à une désescalade.

De son côté le Hamas a diffusé des images de tirs de roquettes vers Israël et publié une vidéo de trois otages (deux hommes et une femme) capturés le 7 octobre. Il est difficile de savoir quand elle a été tournée. Ces trois détenus demandent, en hébreu, aux autorités d'agir pour leur libération. Le Hamas annonce qu'il donnera des informations "sur leur destin" lundi.

La milice islamiste affirme que "beaucoup" d'otages ont probablement été tués récemment dans les raids israéliens.

Sous la pression de son opinion publique, le gouvernement de Benjamin Netanyahu assure qu'il fait tout pour ramener chez elles les 136 personnes encore détenues à Gaza.

Dans un discours télévisé, le chef du Hezbollah libanais, Hassan Nasrallah, a déclaré que la guerre d'Israël à Gaza était "vouée à l'échec" et que son voisin sera forcé de négocier.

Les échanges de tirs sont quotidiens à la frontière entre le Liban et Israël. Plus de 110 000 personnes ont fuit la région côté israélien, où un missile tiré depuis le Liban dimanche a tué deux civils.

L'armée israélienne prétend avoir tué trois "terroristes" infiltrés sur son territoire.