Publicité

Les Halles Bocuse menacées de fermeture en raison d’une sécurité incendie inquiétante

Les Halles Bocuse menacées de fermeture en raison d’une sécurité incendie inquiétante.
Robert DEYRAIL / Gamma-Rapho via Getty Images Les Halles Bocuse menacées de fermeture en raison d’une sécurité incendie inquiétante.

CULTURE - Elles sont encore menacées de fermeture. Véritable institution lyonnaise, les Halles Paul Bocuse sont arpentées par plus d’un million de visiteurs chaque année. Mais des problèmes de sécurité les mettent en péril au point que leur fermeture est envisagée par la préfecture du Rhône qui a écrit fin mars à la mairie.

Les autorités avaient déjà alerté la municipalité en juin 2023 sur le manque de sécurité incendie. L’avis préfectoral pointait plusieurs problèmes comme « un plan d’intervention inexistant et une évacuation “difficile voire impossible” » informe Le Figaro.

Après une première visite, la sous-commission départementale pour la sécurité contre les risques d’incendie et de panique avait émis un « avis défavorable à la poursuite d’exploitation d’un établissement recevant du public ». Elle demandait notamment la désignation d’un responsable de sécurité incendies au plus vite.

Lors de leur seconde visite, les autorités déclarent qu’aucun changement n’a été fait. Selon La Tribune de Lyon, la commission a adressé un courrier à la mairie de Lyon, mardi 26 mars. Elle a rappelé que « des dysfonctionnements importants ont été identifiés dans cet établissement, et plus particulièrement en ce qui concerne les fumées produites par les cellules ».

Le maire Grégory Doucet accuse l’État

La préfecture du Rhône donne deux mois à la ville de Lyon pour remédier à ces problèmes, sous risque de fermeture. Et exige une régularisation « en urgence de la situation de cet établissement qui présente toujours un danger pour la sécurité du public accueilli ».

Le maire écologiste Grégory Doucet a rapidement réagi. Il assure dans un communiqué que les « équipes ont immédiatement entamé toutes les démarches nécessaires afin de pouvoir répondre au plus vite au constat de la commission de la sécurité » relaye Le Figaro. Il déplore « l’absence de volonté d’échange de l’État avec la Ville de Lyon ».

La mairie a tenu à souligner « l’attachement historique des Lyonnaises et Lyonnais à ce lieu » qui vient de célébrer ses 50 ans, et dont la concession doit être renouvelée prochainement, en 2025. « Dans notre ville, personne ne comprendrait cette volonté de nuire au patrimoine de chacune et chacun » déclare Grégory Doucet.

À voir également sur Le HuffPost :

Guerre Israël-Hamas : José Andrés fondateur de World Central Kitchen pleure sept collaborateurs tués à Gaza

« Top Chef 2024 » : Pol-Henri Dieu réagit à son élimination du concours