Hajime Isayama, auteur de "L'Attaque des Titans": "Je n'imaginais pas pouvoir vivre en écrivant des mangas"

L'Attaque des Titans - Pika éditions
L'Attaque des Titans - Pika éditions

Il est l'un des mangakas les plus célèbres au monde. Le Japonais Hajime Isayama, à l'origine du manga L'Attaque des Titans (ou Shingeki no Kyojin, SNK) est pour la première fois de passage en France ce jeudi pour donner une masterclass lors de la 50ème édition du Festival international de la bande-dessinée d'Angoulême.

"Un honneur", selon l'auteur, de 36 ans, qui, pour l'occasion est revenu, au micro de France Inter, sur la genèse de son manga à succès, dont le 34e et dernier tome a été dévoilé en juin 2021.

Malgré la popularité de L'Attaque des Titans, écoulé à plus de 110 millions d'exemplaires dans le monde et adapté en animé depuis 2012, Hajime Isayama assure qu'à ses débuts, en 2009, il était loin d'imaginer le retentissement qu'allait connaître son œuvre:

"À l'époque où j'ai commencé à écrire, je m'attendais à 80% à ce que ça s'arrête en plein milieu. Je n'imaginais pas pouvoir vivre en écrivant des mangas", assure-t-il.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"L'humain est plus effrayant qu'un animal"

L'Attaque des Titans relate l'histoire d'une cité médiévale, retranchée derrière un mur, en proie à des attaques d'êtres humanoïdes gigantesques, des Titans, qui cherchent à les dévorer depuis des siècles. Pour leur survie, certains habitants tentent alors de les combattre, à l'initiative d'Eren Jäger, un orphelin qui souhaite venger la mort de sa mère.

Si ce manga est né il y a presque 15 ans, Hajime Isayama se rappelle avec précision du moment où il a imaginé le scénario. À l'époque serveur dans un cybercafé du quartier de Ikebukuro, à Tokyo, l'auteur explique avoir été agressé par un client ivre.

"Il y a des clients qui pouvaient être très fâchés et je me disais 'Qu'est ce qu'il va se passer quand ils vont revenir?' S'il y a un tigre dans une ville et qu'on s'enferme dans une maison à clé, le tigre ne peut pas nous suivre", précise-t-il.

Et d'ajouter: "Mais un être humain lui, il peut ouvrir la porte et avoir un couteau dans les mains. C'est là où je me suis dit que l'humain est plus effrayant qu'un animal, qu'un tigre."

Eren "reflète une mauvaise partie de moi"

Pour son inspiration, l'auteur explique avoir également puisé dans son enfance, passée à Ōyama, une petite ville dans la campagne japonaise et dans le côté sombre de sa personnalité, afin de créer le personnage principal d'Eren Jäger.

"Ma ville natale était entourée de montagnes et c'était vraiment comme une île terrestre. Nous n'avions pas de contact avec les autres et le fait d'avoir grandi dans cet environnement a eu beaucoup d'impact sur moi", confie-t-il.

"Je pense que les êtres humains se forment en faisant des erreurs et donc je me suis dit qu'un héros complètement parfait et bon ne serait pas intéressant. C'est un personnage qui reflète une mauvaise partie de moi. Et toute l'histoire va vers le fait de tuer cette mauvaise partie", ajoute-t-il.

En juin 2021, Hajime Isayama a mis fin à près de 15 ans de travail en publiant le 34e et dernier tome de sa saga. S'il assure qu'une suite de l'Attaque des Titans '"est impossible" car l'œuvre est "complètement terminée, il confie avoir un autre projet assez étonnant à réaliser: construire un sauna de ses propres mains.

Article original publié sur BFMTV.com