Publicité

Des habitants de Vienne ont marché ce samedi contre le FPÖ, le parti d'extrême droite

Des habitants de Vienne ont marché ce samedi contre le FPÖ, le parti d'extrême droite

Des habitants de Vienne ont marché ce samedi contre le FPÖ, le Parti de la liberté, classé à l'extrême droite. Ce parti est en tête des sondages depuis plus d'un an.

"C'est le parti qui attise le plus la haine. Le FPÖ mine notre démocratie" explique une manifestante. "Nous sommes les grand-mères contre l'extrême droite" crie une autre.

"On doit trouver une solution ensemble et pas se contenter de crier : 'remigration' et les étrangers dehors !' " clôt un jeune homme.

Pour Johannes Pleschberger, reporter pour Euronews, le FPÖ profite de la mauvaise situation économique globale du pays.:

"Rejeté par beaucoup, mais plébiscité par un plus grand nombre encore, le FPÖ s'en prend à la hausse du coût de la vie et aux récents épisodes d'insécurité dans les rues de Vienne. Il s'agit vraiment d'un vote contre le gouvernement."

Selon des experts autrichiens, l'Union européenne doit s'attendre à composer avec une Autriche repliée sur elle-même et davantage tournée vers la Hongrie de Viktor Orban, après les prochaines élections européennes. Markus Wagner, Professeur de sciences politiques à l'Université de Vienne, explique:

"Le FPÖ n'est pas favorable à une intervention en Ukraine. En revanche, il est favorable à la politique d'Orban. S'il est en tête, ça va tout réorienter sur la scène internationale, même si cela dépendrait beaucoup de ce que ses partis partenaires lui autoriseraient."

D'après les derniers sondages, le FPÖ remporterait les élections européennes de juin, ainsi que les législatives de septembre. Ce score s'inscrit dans une progression globale de l'extrême-droite mise en évidence par un sondage réalisé par Ipsos, pour Euronews, publié le 19 mars.

Cette enquête révélait que l'extrême droite serait globalement en hausse, mais que les partis pro-européens détiendraient toujours 63 % des sièges au Parlement européen.